Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Intervention pour fracture du sinus frontal sous endoscopie : une innovation adoptée à Dijon

CHU Dijon - mardi 05 juillet 2011. 6218 vu(s)

Le 16 juin 2011, le Pr Zwetyenga, chef du service de chirurgie maxillo-faciale du CHU de Dijon, a réalisé en ambulatoire une intervention pour fracture du sinus frontal sous endoscopie sur un homme âgé de 40 ans  victime d’un accident du travail.  Le patient a pu regagner son domicile le jour même et son état de santé est tout à fait satisfaisant. Il a pu reprendre ses activités.

Au-delà d’une durée de séjour écourtée (le traitement classique imposait une hospitalisation de 5 à 7 jours), le malade a pu apprécier les autres avantages de cette technique : incisions minimes, invisibles dans le cuir chevelu, absence de système de drainage…

La technique sous endoscopie est programmée à l’issue de la phase aigue (3 mois). Le chirurgien pratique 3 incisions d’environ 1 cm chacune dans le cuir chevelu. Il introduit ensuite une caméra (endoscope) permettant de guider la dissection de la zone du creux et d’y injecter du substitut osseux se solidifiant en quelques minutes. Ce substitut deviendra de l’os biologique au bout de quelques mois. L’intervention dure en moyenne 45 minutes, peut être réalisée sous anesthésie générale ou locale potentialisée. Il n’y a pas de système de drainage et elle peut être réalisée en ambulatoire.

La fracture de la paroi antérieure du sinus frontal est relativement fréquente dans les traumatismes maxillo-faciaux. Lorsque qu’elles sont déplacées, elles entraînent une déformation du front avec des séquelles esthétiques pouvant être très importantes : creux ou front plat.

Le traitement classique de ces fractures a lieu sous anesthésie générale (durée environ 2h30). Une incision du cuir chevelu allant du dessus d’une oreille à l’autre, ceci avec un large décollement très hémorragique est réalisé afin d’atteindre la zone de fracture. Des plaques sont alors mises en place et un système de drainage demeure pendant environ 5 jours pour éviter la survenue d’un hématome. Sans oublier les risques d’alopécie* secondaire. En outre, si les plaques sont gênantes ou mal tolérées, une intervention est pratiquée au bout de quelques mois ou années afin de les enlever, avec les mêmes inconvénients.
.



Catégorie : CHU Dijon Bourgogne, Chirurgie - Chirurgie ambulatoire, Innovation, Article 1

Contact : CHU Dijon Bourgogne


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 31 mai : journée mondiale sans tabac
  • 31 mai : journée mondiale de lutte contre le tabac
  • 5 juin - 14 juin : semaine Fraîch attitude
  • 5 juin : journée mondiale de l'environnement / journée Nationale de l'Air
  • 9 juin : journée mondiale de l'hémochromatose
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  29-05-2017