Assistance Publique • Hôpitaux de Marseille

Présentation

Avec 4 sites hospitaliers : Hôpital Nord, Timone adultes et enfants, La Conception, les Hôpitaux Sud, une plateforme logistique et 12 instituts de formation, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) est le troisième centre hospitalier et universitaire (CHU) de France et le plus important centre hospitalier de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur (France).

Ses missions sont le soin, la formation, la recherche ainsi que la prévention et l’éducation à la santé. L’AP-HM est également établissement support du GHT « Hôpitaux de Provence » réunissant les 13 établissements publics du Département des Bouches du Rhône et associant l’Hôpital d’Instruction des Armées Laveran.

C’est aussi le premier employeur de la région, avec plus de 15 000 professionnels dont 8 500 soignants et 2000 médecins. Ses hôpitaux couvrent toute la gamme possible des prises en charge hospitalières : médecine, chirurgie, obstétrique, psychiatrie, soins de suite et réadaptation, enfant et adulte. Ils offrent une prise en charge médicale allant du soin de proximité aux traitements de pointe et d’excellence de pathologies rares et complexes. Ils développent une recherche de pointe, et ce, dans une volonté constante d’amélioration de la qualité d’accueil et de prise en charge des patients hospitalisés et de leur famille.

L’AP-HM est engagée dans un plan de modernisation ambitieux à horizon 2030, soutenu par l’Etat et les collectivités locales, afin de moderniser le SAMU, d’adapter le site de la Conception aux nouveaux modes de prise en charge, de moderniser le site de la Timone (hôpital Mère Enfant et réhabilitation de l’immeuble grande hauteur), le site de Nord (réhabilitation de l’immeuble de grande hauteur) et le site des hôpitaux Sud à travers une démarche de valorisation urbaine et patrimoniale.

Quelques chiffres :

  • Nombre de lits et places : 3 200 lits et places
  • Activité par an :
    • 130 000 entrées ;
    • 60 000 interventions ;
    • 240 000 urgences ;
    • 1 000 000 consultations ;
    • 5 600 naissances ;
    • 900 000 appels SAMU ;
    • 250 greffes.
  • 1,4 Md€ de budget d’exploitation
  • Recherche :
    • 2 000 publications par an ;
    • 14 000 patients inclus dans les essais cliniques (Promoteurs institutionnels) ;
    • 1 IHU Méditerranée Infection ;
    • 3 programmes RHU et 5 programmes DHU ;
    • Labellisés par le Programme National des Investissements d’Avenir ;
    • Près de 2 000 programmes de recherche en cours.

Infos pratiques

http://fr.ap-hm.fr/

Direction Générale

80 Rue Brochier
13005 Marseille
04 91 38 00 00

Responsable du service Communication

Caroline Péragut
04 91 38 18 61
caroline.peragut@ap-hm.fr

Gouvernance

Présidente du Conseil de Surveillance :
Michèle RUBIROLA, Première adjointe au Maire de Marseille en charge de l’action municipale pour une ville plus juste, plus verte et plus démocratique, de la santé publique, de la promotion de la santé, du sport santé, du conseil communal de santé, des affaires internationales, de la Coopération

Vice-Président du Conseil de Surveillance :
Dr Béatrice STAMBUL

Directeur Général, Président du Directoire :
Monsieur François Crémieux

Président de la Commission Médicale d’Etablissement, Vice-Président du Directoire :
Monsieur le Pr Jean-Luc Jouve

Facultés

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine :
Monsieur le Pr Georges Léonetti

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de pharmacie :
Madame le Pr Francoise Dignat George

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) d’odontologie :
Monsieur le Pr Bruno Foti

Les articles du Assistance Publique • Hôpitaux de Marseille

Marseille à l’écoute des personnes nées grâce au don d’ovocytes ou de spermatozoïdes et de leurs parents

« Connaître les pratiques d’information des enfants conçus par don de gamètes – ovocytes ou spermatozoïdes » Tel est l’enjeu de la 1ère étude nationale lancée à Marseille auprès d’un large panel de personnes. Leurs réponses apporteront des éclairages sur les dynamiques familiales et personnelles déployées autour de la procréation avec don. L’analyse de toutes les réponses aidera à concevoir le meilleur accompagnement lors de la prise en charge des couples en assistance médicale à la procréation (AMP) avec tiers donneur.

La récupération rapide (RAAC) : en chirurgie, des soins qui stimulent l’autonomie

Des patients qui se lèvent en salle de surveillance post-interventionnelle ou qui regagnent leur chambre en marchant après une opération majeure de chirurgie digestive ou thoracique, sous le regard ébahi de leurs proches, parfois même avec leur péridurale ou leur drain thoracique. C’est possible. Avec le protocole de réhabilitation post-opératoire ultra précoce baptisé RAAC (Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie) adopté à Marseille, les patients sont davantage mobilisés et impliqués dans le processus de guérison avec à la clé moins de complication et une reprise plus rapide de l’activité.

Myopathies : 9 laboratoires s’accordent sur un diagnostic génétique portant sur 200 gènes, une 1ère

9 laboratoires de génétiques hospitaliers français s’accordent sur une liste consensuelle de 200 gènes à analyser pour tout diagnostic génétique des myopathies. L’adoption nationale de cette recommandation garantit aux patients un nouveau droit, celui de l’équité diagnostique. Il s’agit d’une avancée majeure dans la réduction de l’errance diagnostique ; un des axes prioritaires du 3e Plan National Maladies Rares. Ce progrès est rendu possible grâce aux nouvelles technologies de séquençage à haut débit qui peuvent examiner de manière simultanée des dizaines ou centaines de gènes pour un patient.

Certification : un A pour l’Hôpital Nord (AP-HM)

La Haute Autorité de Santé vient d’attribuer la note A à l’Hôpital Nord (Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille – AP-HM), la meilleure note pouvant être obtenue. « À ce jour, seuls deux autres CHU* en France avaient obtenu un tel score en visite initiale.» souligne la direction générale. « Cette note témoigne de la culture qualité du site et de l’engagement de chacun pour une prise en charge optimale et sécurisée des patients. » se félicite Magali Guerder, Directeur de l’hôpital Nord.

CHU DE DEMAIN – Jean-Olivier Arnaud : « Nous voulons changer le mode de pilotage des CHU »

Du dossier médical partagé à la prescription pharmaceutique, d’imagerie médicale ou de biologie intégrée en patient par amélioration du parcours patient: à l’occasion des 16e Assises hospitalo-universitaires, Jean-Olivier Arnaud, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille souligne les grands défis à relever par les CHU en termes de développement numérique. Il prône également une évolution du mode de pilotage des CHU par un rapprochement des métiers de la gestion et de la régulation avec les métiers médico-chirurgicaux et une meilleur prise en compte de la qualité de vie au travail (QVT).

Hypercholestérolémie familiale : DECHOL 13, un parcours de soins Ville-Hôpital exemplaire

Pour encourager le dépistage précoce de l’hypercholestérolémie familiale (excès de cholestérol dans le sang) et accompagner le patient sur un parcours de soins performant et coordonné, Marseille forme les professionnels de santé libéraux, médecins, biologistes, infirmiers. « Cette approche innovante est soutenue par un partenariat avec les Unions régionales des professionnels de Santé (URPS) PACA et l’association de patients ANHET. » commente le porteur du projet, le Pr VALERO, chef du service de Nutrition-Maladies Métaboliques-Endocrinologie de l’hôpital de la Conception (AP-HM).

40 minutes pour l’implantation d’une valve aortique à Marseille

Des interventions innovantes de plus en plus rapides. En cardiologie interventionnelle*, il ne faut désormais que 40 minutes aux équipes de Marseille pour implanter une valve sur un patient souffrant d’un rétrécissement de l’aorte. Et qui dit intervention courte dit aussi risques réduits, hospitalisation abrégée et patient satisfait de regagner son domicile en moins d’une semaine. Cette opération, désormais pratiquée en routine, doit son efficience au perfectionnement du matériel et des techniques et à la collaboration renforcée entre les équipes. Les bénéfices de cette avancée viennent d’être démontrés…

A Marseille, une supplémentation en Vitamine D contre le syndrome dépressif

Une nouvelle étude des centres experts en schizophrénie a montré qu’un déficit en Vitamine D est associé à une dépression et de l’anxiété chez les patients avec schizophrénie, explique le Dr Guillaume Fond, psychiatre à l’AP-HM, enseignant-chercheur au CEReSS de la faculté de la Timone et membre de la Fondation FondaMental (1).

Médecine personnalisée « le bon médicament à la bonne dose pour le bon patient » Pr Bruno Lacarelle

En pointe sur les traitements personnalisés, Marseille explique l’intérêt pour le patient d’une médecine qui conjugue avancées pharmaco-génomiques et intelligence artificielle. Premiers bénéficiaires de ces biothérapies sur mesure, les personnes soignées pour un cancer, une infection au VIH et ou greffées. Décryptage par le Pr Bruno Lacarelle…

Sécurité des infrastructures de santé, l’AP-HM lance le projet SAFECARE

L’AP-HM a été retenue pour piloter le projet européen H2020, SAFECARE, financé par la Commission européenne pour une durée de trois ans. Composé d’un consortium de 21 partenaires issus de 10 pays européens, SAFECARE vise à renforcer la sécurité des infrastructures de santé critiques en cas d’attaque physique ou de cyber attaque. Le lancement officiel de ce projet se déroulera le 11 et 12 septembre à la Timone en présence des partenaires.