Assistance Publique • Hôpitaux de Marseille

Présentation

Avec 4 sites hospitaliers : Hôpital Nord, Timone adultes et enfants, La Conception, les Hôpitaux Sud, une plateforme logistique et 12 instituts de formation, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) est le troisième centre hospitalier et universitaire (CHU) de France et le plus important centre hospitalier de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur (France).

Ses missions sont le soin, la formation, la recherche ainsi que la prévention et l’éducation à la santé. L’AP-HM est également établissement support du GHT « Hôpitaux de Provence » réunissant les 13 établissements publics du Département des Bouches du Rhône et associant l’Hôpital d’Instruction des Armées Laveran.

C’est aussi le premier employeur de la région, avec plus de 15 000 professionnels dont 8 500 soignants et 2000 médecins. Ses hôpitaux couvrent toute la gamme possible des prises en charge hospitalières : médecine, chirurgie, obstétrique, psychiatrie, soins de suite et réadaptation, enfant et adulte. Ils offrent une prise en charge médicale allant du soin de proximité aux traitements de pointe et d’excellence de pathologies rares et complexes. Ils développent une recherche de pointe, et ce, dans une volonté constante d’amélioration de la qualité d’accueil et de prise en charge des patients hospitalisés et de leur famille.

L’AP-HM est engagée dans un plan de modernisation ambitieux à horizon 2030, soutenu par l’Etat et les collectivités locales, afin de moderniser le SAMU, d’adapter le site de la Conception aux nouveaux modes de prise en charge, de moderniser le site de la Timone (hôpital Mère Enfant et réhabilitation de l’immeuble grande hauteur), le site de Nord (réhabilitation de l’immeuble de grande hauteur) et le site des hôpitaux Sud à travers une démarche de valorisation urbaine et patrimoniale.

Quelques chiffres :

  • Nombre de lits et places : 3 200 lits et places
  • Activité par an :
    • 130 000 entrées ;
    • 60 000 interventions ;
    • 240 000 urgences ;
    • 1 000 000 consultations ;
    • 5 600 naissances ;
    • 900 000 appels SAMU ;
    • 250 greffes.
  • 1,4 Md€ de budget d’exploitation
  • Recherche :
    • 2 000 publications par an ;
    • 14 000 patients inclus dans les essais cliniques (Promoteurs institutionnels) ;
    • 1 IHU Méditerranée Infection ;
    • 3 programmes RHU et 5 programmes DHU ;
    • Labellisés par le Programme National des Investissements d’Avenir ;
    • Près de 2 000 programmes de recherche en cours.

Infos pratiques

http://fr.ap-hm.fr/

Direction Générale

80 Rue Brochier
13005 Marseille
04 91 38 00 00

Responsable du service Communication

Caroline Péragut
04 91 38 18 61
caroline.peragut@ap-hm.fr

Gouvernance

Présidente du Conseil de Surveillance :
Michèle RUBIROLA, Première adjointe au Maire de Marseille en charge de l’action municipale pour une ville plus juste, plus verte et plus démocratique, de la santé publique, de la promotion de la santé, du sport santé, du conseil communal de santé, des affaires internationales, de la Coopération

Vice-Président du Conseil de Surveillance :
Dr Béatrice STAMBUL

Directeur Général, Président du Directoire :
Monsieur François Crémieux

Président de la Commission Médicale d’Etablissement, Vice-Président du Directoire :
Monsieur le Pr Jean-Luc Jouve

Facultés

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine :
Monsieur le Pr Georges Léonetti

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de pharmacie :
Madame le Pr Francoise Dignat George

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) d’odontologie :
Monsieur le Pr Bruno Foti

Les articles du Assistance Publique • Hôpitaux de Marseille

Grippe A : l’AP-HM préparée aux éventuels cas graves

La majorité des cas de décès sur Grippe A sont provoqués par des défaillances respiratoires graves dues a un syndrôme de détresse respiratoire aigu (SDRA) viral ou une surinfection bactérienne pulmonaire. Le traitement repose sur la ventilation artificielle adaptée. En général cette intervention est réalisée dans une unité de réanimation. Mais les habitants de la région PACA-Languedoc-Corse savent qu’ils n’auront pas à se déplacer dans ces situations extrêmes car l’Unité Mobile d’Assistance Circulatoire (UMAC) de l’Assistance Publique – Hopitaux de Marseille viendra à eux.

Endocardite infectieuse : un nouveau protocole réduit la mortalité

Une équipe multidisciplinaire de la Timone a élaboré une prise en charge standardisée de l’endocardite infectieuse. Les résultats sont spectaculaires : la mortalité observée pendant la période d’hospitalisation est passée de 12,7 % à 4,4 % et la mortalité à un an de 18,5 % à 8,2 %.
D’origine bactérienne, cette maladie grave peut atteindre les tissus valvulaires cardiaques ou les dispositifs médicaux implantés tels que les prothèses valvulaires, les stimulateurs ou les défibrillateurs. L’endocardite infectieuse touche chaque année en France près de 2 000 personnes ; elle sera la cause du décès d’un quart de ces malades.

Greffe de cornée artificielle : l’AP-HM réalise une 1ère nationale

Le service d’ophtalmologie de l’hôpital de la Timone, dirigé par le Pr Bernard Ridings, a réalisé le 21 avril pour la première fois en France une greffe de cornée artificielle (de type « AlphaCor » ) chez un patient qui ne pouvait pas bénéficier d’un greffon humain. Le Centre Hospitalier Universitaire de Marseille est le premier à proposer cette intervention en France. Trois équipes seulement pratiquent cette intervention en Europe.

Une imagerie révolutionnaire au service de radiopédiatrie de la Timone

Le service de Radiopédiatrie de l’hôpital de la Timone Enfants dirigé par le Professeur Philippe PETIT, s’est équipé du système EOS-2D/3D ultra basse dose, développé et commercialisé par la société BIOSPACE Med. EOS permet une imagerie radiographique, 2D et 3D à très faible dose d’irradiation : jusqu’à 10 fois moins que l’imagerie standard 2D et jusqu’à 1000 fois moins que l’examen scanner.

la St-Valentin, journée du coeur et … des cardiopathies congénitales

La fête des amoureux devient le rendez-vous de tous les coeurs. Depuis 1999, le 14 février est aussi retenu comme date emblématique de la journée mondiale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales. A Marseille les familles et associations de patients, soutenues par les professionnels de santé, ont fait le point sur les progrès médico-chirurgicaux. L’occasion aussi d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur ces maladies souvent mal comprises, parfois méconnues, dont le diagnostic, le traitement et le pronostic ont été révolutionnés ces dernières années.

Qualité, sécurité, célérité : l’Unité Mobile d’Assistance Circulatoire

5 juin 2008 – L’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille inaugure la première Unité Mobile d’Assistance Circulatoire (UMAC), un gage de qualité, de sécurité et de célérité dans la prise des détresses cardiaques. Avec l’aide du SAMU 13 et de la sécurité civile, une équipe mobilisée 24h/24 peut désormais intervenir directement en urgence dans l’ensemble des services de réanimation des hôpitaux et cliniques de la région PACA Corse auprès des patients victimes d’infarctus ou de myocardite (inflammation aiguë du coeur).