Assistance Publique • Hôpitaux de Paris

Présentation

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris est le centre hospitalier universitaire (CHU) de la région Île-de-France et le premier centre hospitalier et universitaire d’Europe. A ce titre elle assure des missions de soins, d’enseignement, de recherche, de prévention, d’éducation à la santé et d’aide médicale urgente. Elle soigne 8,5 millions de patients chaque année et emploie 100 000 personnes. L’AP-HP et ses 38 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre – Université Paris Cité ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord – Université Paris Cité ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte quatre instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE, FOReSIGHT) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année plus de 10 000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. La Fondation de l’AP-HP est une fondation hospitalière qui agit en lien direct avec les équipes de l’AP-HP, son unique fondateur. Un modèle innovant qui permet de soutenir l’organisation des soins, le personnel hospitalier et la recherche au sein des 38 hôpitaux qui composent l’AP-HP.

Infos pratiques

https://www.aphp.fr/

Assistance Publique • Hôpitaux de Paris

3, avenue Victoria
75004 PARIS

01 40 27 30 00

Directeur de la Communication :
Patrick Chanson
01 40 27 30 00
service.presse@aphp.fr

Gouvernance

Présidente du Conseil de surveillance :
Anne HIDALGO, maire de Paris

Directeur général, président du Directoire :
Martin HIRSCH

Président de la Commission médicale d’établissement, vice-président chargé des affaires médicales :
Pr Rémi SALOMON

Liste nominative des membres du Conseil de surveillance
Liste nominative des membres du Directoire

Les articles du Assistance Publique • Hôpitaux de Paris

Un kit communication à l’attention des patients

Mieux communiquer pour mieux soigner, c’est aussi une forme de bientraitance. L’AP-HP a élaboré un kit de communication unique en France pour améliorer la prise en charge des patients ayant des difficultés de compréhension ou d’expression. Sa diffusion débute dans les services d’urgence dès le mois de février.

Neuropathies : autorisation temporaire pour un nouveau médicament

Le Centre de Référence Maladies Rares (CRMR) des Neuropathies Amyloides Familiales (NAF) et autres Neuropathies Rares (NNERf ) de l’hôpital Bicêtre (Pôle Neurosciences Tête et Cou ) vient d’obtenir la première Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) mondiale pour la délivrance du tafamidis méglumine 20mg dans le traitement des NAF dont la commercialisation officielle interviendra possiblement dans les prochains 18 mois.

2010-2014 : Des enjeux stratégiques

Le 20 novembre 2009, Benoit Leclercq, directeur général de l’AP-HP, a présenté les principaux enjeux stratégiques de l’établissement pour la période 2010-2014 aux représentants du personnel réunis en Comité Technique Central d’Etablissement.

Le Cyclotron de l’AP-HP, un plus pour 68 000 patients d’Ile de France

Inauguré le 24 novembre 2009, le cyclotron de l’AP-HP apporte une nouvelle garantie dans la prise en charge des 68 000 patients souffrant de cancer et soignés à l’AP-HP, soit un tiers des patients d’Ile-de-France. En sécurisant et fluidifiant l’approvisionnement des TEP (Tomographie par Emissions de Positons) de la région parisienne, cet équipement va assurer la continuité des examens d’imagerie des malades avec des traceurs à courte durée de vie. Le cyclotron témoigne de la volonté de l’AP-HP d’améliorer tout à la fois les soins et la recherche en cancérologie, dans l’esprit du nouveau plan cancer national 2009-2013.

Réanimation : les radiographies ne sont pas systématiques

« Diminuer le nombre de radiographies prescrites chez les patients sous assistance respiratoire séjournant dans des services de réanimation sans nuire à la qualité des soins » Ces recommandations publiées dans la revue The Lancet * sont en passe de changer la pratique des soins courants dans les hôpitaux. Réduire le nombre de radiographie présente d’autres avantages : elle limite les expositions des patients aux radiations et diminue les coûts d’imagerie.

Test de paternité en l’absence du père

Le test ADN est la méthode la plus fiable disponible permettant d’établir la paternité d’un enfant. Apres avoir prélever un échantillon d’ADN du père présumé et de l’enfant, les technologie de pointe établissant les profils ADN est utilisée pour assortir les points de référence à l’aide de marqueurs génétiques sur les deux échantillons, ceci pour découvrir de manière précise l’existence ou non de liens génétiques.

Grippe A : recrudescence en Ile de France

Mercredi 28 octobre 2009, le taux de passage aux urgences pédiatriques enregistré dans les établissements de l’AP-HP, était de 55% supérieur à celui des années précédentes pour la même période. Cette augmentation est de 22% pour les urgences adultes. Le taux d’hospitalisation des enfants à partir des urgences (tranche d’âge 1-15 ans) était de 4% supérieur à celui des années précédentes sur la même période. Ce taux est de 18% pour les adultes.

Grippe A : décès d’un homme de 38 ans, le 21 octobre 2009

Un homme de 38 ans, hospitalisé à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, le 20 octobre, est décédé le lendemain matin de la grippe A H1/N1 dans le service de réanimation médicale de cet hôpital en dépit de la mise en oeuvre de techniques respiratoires et circulatoires. Cet homme était par ailleurs porteur d’une pathologie auto immune associée.

Planning familial : moins d’IVG grâce au réseau ville hôpital

En Octobre 2008, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a pris en charge 12 423 IVG au sein de ses 18 centres d’orthogénie* ou dans ses services de gynécologie, soit 22 % de l’offre francilienne alors qu’elle n’assure que 19% des naissances. Après une forte croissance jusqu’en 1996, les IVG connaissent un léger recul notamment depuis 2001, la loi autorisant depuis lors que l’IVG médicamenteuse soit réalisée en ville sous condition que le médecin soit en réseau avec un établissement de soins.

L’AP-HP : 1er promoteur d’essais cliniques en France en 2008

Avec plus de 2 000 projets de recherche en cours (tous promoteurs confondus) et plus de 17 000 patients inclus en 2008 dans les essais cliniques, l’AP-HP est classée premier promoteur d’essais cliniques en France par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS). C’est la première fois qu’un promoteur institutionnel passe devant les grands promoteurs industriels que sont les grands laboratoires pharmaceutiques (Sanofi-Aventis, Roche, Novartis).