CHRU Nancy

Présentation

Le CHRU de Nancy est le plus gros employeur de Lorraine (près de 10 000 personnes dont 1 000 médecins). Les professionnels y assurent 24h/24, 7 jours sur 7 des missions de soins (recours et proximité), d’enseignement (10 écoles paramédicales et collaborations avec les facultés de médecine, d’odontologie et de pharmacie), de recherche et innovation, et portent des actions de santé publique, de dépistage, de prévention et d’éducation à la santé. Le CHRU est réparti sur 2 sites : les hôpitaux urbains (Hôpital Central, Centre St Stanislas, Hôpital St Julien, Maternité, Centre Chirurgical Emile Gallé) et les hôpitaux de Brabois (Hôpital d’Adultes, Hôpital d’Enfants, Institut Louis Mathieu, Bâtiment Philippe Canton).

Infos pratiques

https://www.chru-nancy.fr/

CHRU Nancy

29 avenue Maréchal de Lattre de Tassigny
CO 60034
54035 NANCY CEDEX

03 83 85 85 85

Service Communication

Directrice de la Communication :
Émeline Ihry-Helvig
03 83 85 18 43
communication@chru-nancy.fr

Gouvernance

Président du Conseil de Surveillance :
Mathieu Klein

Vice-Président du Conseil de Surveillance :
Pierre Mutzenhardt

Directeur Général, Président du Directoire :
Francis BRUNEAU

Président de la Commission Médicale d’Etablissement, Vice-Président du Directoire :
Pr Christian Rabaud

Facultés

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine :
Pr Marc Braun

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de pharmacie :
Pr Raphael Duval

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) d’odontologie :
Dr Kazutoyo Yasukawa

Les articles du CHRU Nancy

Recherche innovation : un Hôtel à Projets Economiques en construction à Nancy

« Favoriser l’émergence et le développement de projets de recherche collaboratifs, innovants et à fort potentiel de valorisation » c’est l’objectif de la stratégie de Recherche et d’innovation du CHRU de Nancy, partie intégrante du Projet Médical et Soignant (PMS). L’établissement privilégie les thématiques de recherche d’excellence et s’appuie sur des partenariats avec l’Université de Lorraine et les Etablissements Publics à caractère Scientifique et Technique (EPST). Cette communauté d’acteurs ambitionne de développer un écosystème de plateformes technologiques et de services. L’Hôtel à Projets Economiques (IRIS Valley) élaboré et financé dans le cadre du Pacte d’innovation Etat-Métropole du Grand Nancy en sera un pivot. Cet espace innovant de 450 m² dédiés à l’accueil et à l’hébergement de startups en santé représente un investissement de plus d’1 million d’euros.

Nancy, centre de gravité mondial des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI)

Triple challenge pour le Pr Laurent Peyrin Biroulet, gastroentérologue du CHRU de Nancy, qui assume cette année, des responsabilités importantes à la tête de trois sociétés savantes d’envergure sur les MICI. Le spécialiste de Nancy, qui fêtera cette année ses 45 ans, commente : « Je n’étais pas forcément candidat à ces postes mais la demande est venue des communautés elles-mêmes… Difficile de refuser ! Dans ces cas-là, il faut y aller ! » Ces sociétés savantes opératives consacrent, de fait, l’expertise du gastroentérologue dans le domaine des MICI qui commence à porter ses fruits après une quinzaine d’années de carrière : « J’ai l’image d’un fédérateur créatif qui aime construire et booster des idées. J’ai une énergie motrice que j’utilise pour mettre l’excellence mondiale de la spécialité au service de l’intérêt collectif. »

Réduire d’un 1/4 l’antibiorésistance en France en 5 ans : le défi relevé par le Pr Céline Pulcini

– 25 % d’ici 2024 ! Le Pr Céline Pulcini, CHRU de Nancy, nommée cheffe de projet national à l’antibiorésistance par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, organise la réduction de la consommation d’antibiotiques en France. Elle pilote la lutte contre l’antibiorésistance aux côtés du Pr Jérôme Salomon, Directeur général de la santé. Elle succède au Pr Christian Brun-Buisson, délégué ministériel à l’antibiorésistance, dont la mission a pris fin en novembre 2018.

A Nancy, un nouveau Centre de Médecine et de Recherche sur le Sommeil

Situé à l’Hôpital Central, au 3ème étage du bâtiment Lepoire, le Centre de médecine et de recherche sur le sommeil (CMRS) du CHRU de Nancy dispose de 7 chambres individuelles accueillant les patients 24h/24, 7j/7 et 2 chambres individuelles du lundi au vendredi. Le CMRS s’appuie sur l’expertise d’une équipe médicale composée de neurologues et de pneumologues spécialisés dans les maladies du sommeil et d’une équipe soignante ayant reçu une formation spécifique.

Spasticité : pour un meilleur développement de l’enfant

Le service de Neurochirurgie pédiatrique du CHRU de Nancy propose une prise en charge pluridisciplinaire de la spasticité en partenariat avec l’Institut Régional de médecine physique et de Réadaptation (IRR). Neurochirurgiens, orthopédistes, médecins rééducateurs et kinésithérapeutes traitent les enfants de Bourgogne-Franche-Comté et du Grand Est.

L’IA, une chance pour la santé en Lorraine

Aux avant-postes de la médecine de demain, Nancy est l’un des premiers CHU en France à avoir installé un robot chirurgical dans ses blocs et ce dès 2001. Aujourd’hui, l’établissement lorrain relève le défi du « CHU de demain » avec l’Intelligence Artificielle au service de la santé. Médecins, chercheurs, entrepreneurs explorent ses nouvelles opportunités qui concernent non seulement le progrès de la connaissance au service de la lutte contre les maladies, mais aussi des innovations organisationnelles et managériales. Entre recherche fondamentale, clinique, startups et projets sur les données, le CHRU de Nancy joue pleinement son rôle d’accélérateur d’évolution. Retour aux fondamentaux et tour d’horizon des avancées nancéiennes avec le nouveau dossier de Re.Med.* « La Lorraine Intelligente ».

Consultation d’anesthésie en ligne depuis son domicile ou son bureau, une 1ère à Nancy

Depuis le 12 juin 2018, les patients du CHU de Nancy peuvent bénéficier d’une consultation pré-anesthésique depuis leur domicile ou leur lieu de travail. Ils n’ont plus à poser de congés pour un rendez-vous qui ne dure habituellement qu’une quinzaine de minutes, ni à se déplacer au CHU ni à attendre leur tour. Du temps gagné et auquel s’ajoute une réduction des coûts liés au déplacement en véhicule et au stationnement, un avantage apprécié tout particulièrement par les personnes qui viennent de loin.