CHU Caen

Présentation

Établissement de soins de proximité pour toute la population du bassin caennais et pôle de recours et d’expertise pour l’ensemble de la région ex Basse-Normandie, le CHU de Caen Normandie dispose de 1720 lits et places répartis sur 3 sites : le plateau Côte de Nacre, l’hôpital Clemenceau et la Résidence pour Personnes Âgées – La Charité.

Avec plus de 60 services cliniques et médico-techniques et plus de 7000 professionnels de santé, le CHU répond aux besoins de santé de la population et couvre l’ensemble des spécialités médicales, chirurgicales, obstétricales, dont les plus complexes grâce à 40 centres de référence et de compétence, en s’appuyant sur un plateau technique très complet.

Implantée sur le Science & Innovation EPOPEA Park, site de 300 hectares entièrement dédié à l’innovation mondiale en santé, le CHU participe activement à la recherche médicale et pharmaceutique, au travers de son pôle recherche compétitifs et dynamique avec plus de 1500 études en cours en dont 48 promus par le CHU, plus de 600 publications scientifiques chaque année et des contrats de co-développement public-privé.

La proximité immédiate avec le Pôle de Formation en Santé (PFS) de Caen offre un environnement propice à la formation médicale et paramédicale d’excellence accueillant plus de 4100 futurs médecins, pharmaciens et soignants.

Le CHU de Caen Normandie est l’établissement support du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Normandie Centre, entité issue du rapprochement de 10 sites hospitaliers du Calvados et de l’Orne, qui vise à mieux adapter l’offre de soins aux besoins tout en gardant les spécificités et l’autonomie des hôpitaux concernés.

Avec un budget annuel de 1 milliard d’euros, le GHT Normandie Centre favorise un égal accès à des soins sécurisés et de qualité, grâce à une stratégie de prise en charge commune et graduée et en mettant en œuvre des actions de coordination et de mutualisation.

Le CHU de Caen Normandie est entré dans une nouvelle page de son histoire à travers sa reconstruction. Fruit d’une grande mobilisation des professionnels du CHU de Caen Normandie et des usagers, la conception de ce nouvel hôpital universitaire permettra de proposer à la population de Normandie occidentale une offre de soins moderne dans un confort optimal. Promouvoir les prises en charge ambulatoires, proposer un hôpital performant et digital, fluidifier les parcours patients et améliorer le confort et l’accueil sont les fondements du nouveau CHU. Ce nouvel hôpital ouvert sur la ville s’appuie sur le nouveau projet médical de l’établissement, un projet innovant qui modifie radicalement son organisation pour s’adapter aux nouveaux parcours des patients et proposer des prises en charge plus adaptées.

Infos pratiques

https://www.chu-caen.fr/

CHU Caen

avenue de la Côte de Nacre
14033 Caen cedex 9

02 31 06 31 06

Directeur de la Communication

bourrelier-r@chu-caen.fr
02 31 06 57 31
communication@chu-caen.fr
02 31 06 49 61

Gouvernance

Président du Conseil de Surveillance :
Joël Bruneau, Maire de Caen

Directeur Général, Président du Directoire :
Frédéric Varnier

Président de la Commission Médicale d’Etablissement, Vice-Président du Directoire :
Pr Emmanuel Bergot

Facultés

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) Santé :
Pr Emmanuel Touzé

Les articles du CHU Caen

#CHU de demain : Caen entre en phase opérationnelle

8 ans pour la validation du dossier, 8 ans pour la reconstruction du site – Au total 16 ans auront été nécessaires pour réaliser l’ambitieux programme de reconstruction du CHU de Caen : 110 000 m² répartis en 6 grands secteurs, 1 397 lits et places (797 lits dont à 85 % installés dans des chambres individuelles et 600 places), 35 salles de bloc opératoire et 26 salles d’imagerie. Un budget de 502 millions d’euros, toutes dépenses confondues. Décidé en 2010, le projet a déjà franchi toutes les étapes administratives, aval du Comité Interministériel de Performance et de la Modernisation de l’offre de soins (COPERMO), validation du ministère de la Santé. Aujourd’hui, à mi-chemin dans le planning, le CHU dévoile son nouveau visage.

Avis aux graffeurs inspirés : concours de street art au CHU de Caen

Le CHU de Caen Normandie lance un appel là projet pour « donner couleurs et vie » à la galerie des ambulances de la Tour Côte de Nacres. Carte blanche sera donnée aux graffeurs sélectionnés pour couvrir de leurs créations ce « tunnel » de 550 m² (soit 135 m linéaire), passage clé dans le parcours des patients. Clôture des candidatures: le 3 septembre 2018.

Révolution scintigraphique au CHU de Caen avec la première caméra 3D « Corps entier »

Le CHU de Caen Normandie est le premier établissement hospitalier au monde à être équipé de la caméra CZT-CT 3D Corps entier (VERITON). Un équipement de pointe qui permet de réaliser en une seule prise une image du corps entier du patient. Installée dans les locaux du service de la médecine nucléaire, elle est aujourd’hui opérationnelle et utilisée par les équipes du Pr Denis Agostini. Pour un diagnostic plus précis, plus rapide et une qualité d’image optimale.

Prothèse totale de hanche en une journée désormais proposée au CHU de Caen Normandie

Un patient âgé de 69 ans, entré le matin au CHU de Caen Normandie pour la pose d’une prothèse totale de hanche par le Pr Christophe Hulet, a pu regagner son domicile le soir même. Une réussite tant pour la personne opérée que pour les équipes mobilisées. Avec cette avancée, le CHU élargit son offre de chirurgies ambulatoires aux opérations orthopédiques lourdes qui auparavant exigeaient 4 à 5 jours d’hospitalisation. Le CHU Caen Normandie rejoint ainsi le groupe élitiste des établissements aux parcours cliniques performants, en mesure d’effectuer une telle opération. En France, moins de 1% des 120 000 à 140 000 prothèses totales de hanche posées chaque année sont réalisées en ambulatoire… même si la tendance se développe.

Radioprotection : formation des professionnels par la simulation à Caen

L’apprentissage immersif par la réalité virtuelle : une solution pratique et sûre pour enseigner les principes de bases de la radioprotection aux équipes qui interviennent en imagerie, radiologues, cardiologues, chirurgiens, manipulateurs, infirmières… En plein essor, les actes de radiologie interventionnelle (RI) diagnostiques ou thérapeutiques sont réalisés sous guidage et sous contrôle de l’imagerie par rayons X exposant les opérateurs aux rayonnements ionisants. Pour leur sécurité, la réglementation leur impose une formation aux fondamentaux de la radioprotection, tous les trois ans. Or, cette formation peut se heurter à de nombreux obstacles, et en particulier à la difficulté de réaliser des enseignements pratiques et sûrs. L’apprentissage immersif par la réalité virtuelle représente la solution idéale. Et c’est tout l’intérêt du simulateur em.sim© développé au CHU de Caen. Ludique, concret et sur à 100%, il va initier les 700 professionnels concernés et les internes aux arcanes de la radioprotection..

Ambulatoire : surrénalectomie chez un petit garçon de 5 ans à Caen, 1ère en Normandie

L’ablation des glandes situées au-dessus des reins par chirurgie mini-invasive en ambulatoire a été réalisée au CHU de Caen Normandie, le 19 mars 2018, par les Dr Julien Rod, chirurgien et Dr Véronique Depret, anesthésiste du service de chirurgie pédiatrique. Une première pour la Normandie ! Le petit garçon, âgé de 5 ans, rentré le matin a pu regagner son domicile avec ses parents le soir même. Cicatrice réduite, douleur allégée, retour rapide à une alimentation normale sont les principaux avantages de la lomboscopie. Sans cette nouvelle technique, l’intervention aurait nécessité une hospitalisation de plusieurs jours.

Le CHU de Caen Normandie dévoile son nouveau visage

Aérien, d’une hauteur maximale de 7 étages contre 23 aujourd’hui, largement ouvert sur le paysage et sur la ville, le nouveau CHU Caen Normandie n’impose plus son architecture mais s’insère en douceur sur le plateau nord caennais. Résolument moderne et connecté, il facilitera les liens avec ses partenaires. Respectueux de l’environnement et contribuant au bien-être des patients et des professionnels de santé, le projet a pour ambition d’offrir un hôpital fonctionnel, doté d’un plateau technique central et performant, des flux structurés et lisibles, afin de faciliter les parcours, ambulatoire notamment, et l’orientation simple des patients dès leur arrivée. Telles sont les grandes lignes du projet d’AIA Architectes, mandataire commun, qui a eu les faveurs du jury, ce 27 mars 2018. Les prochaines étapes sont la mise au point du marché et le lancement des études. Les travaux débuteront en 2020 pour une ouverture aux patients prévue en 2026. Le montant total du programme s’élève à 502 M€.