CHU Tours

Présentation

Le CHRU de Tours est le seul CHRU de la région Centre-Val de Loire. Il est également le 1er employeur de la région avec ses 10 000 professionnels. Au quotidien, il décline sa triple mission : le soin, la recherche et l’enseignement.

Il prend en charge 50.1% des séjours du département d’Indre-et-Loire. Avec 1556 lits et 339 places disponibles en moyenne chaque jour, le CHRU de Tours hospitalise 1627 patients et accueille 1322 patients en consultations externes, soit 40% de l’activité (chirurgie ambulatoire).

Le CHRU de Tours fait partie du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) de Touraine-Val de Loire qui est composé de 34 établissements et 2 associations : 7 centres hospitaliers ; 16 EHPAD ; 2 HAD ; 5 SSR ; 4 cliniques psychiatriques ; l’Association Départementale des Adolescents et SOS Médecins.

Très investi dans la recherche, le CHRU de Tours est doté de 10 équipes de recherche en biologie santé et 69 centres labellisés prenant en charge les maladies rares. Intégré au groupement des hôpitaux universitaires du Grand Ouest (HUGO), dont il est un des établissements phare, il porte trois Fédérations Hospitalo-universitaires (FHU).

En mai 2020, le CHRU de Tours crée pour la première fois en France, un CFA en santé. En effet, cet établissement permet de former en apprentissage de futurs professionnels à des métiers de la santé (ex : ambulanciers, aides-soigniants, secrétaire médicale, préparateur en pharmacie, etc.). Ce CFA vient compléter les 10 écoles et instituts de formation existants. Ce sont pas moins de 1150 professionnels qui sortent formés chaque année.

Engagé dans une vaste restructuration, le CHRU, aujourd’hui dispersé sur cinq sites (Bretonneau, Trousseau, Clocheville, l’Ermitage, la Clinique Psychiatrique Universitaire), sera regroupé sur deux, à l’horizon 2026. Ce projet, baptisé Horizon 2026 doit permettre aux équipes hospitalo-universitaires de conserver le niveau d’excellence qui est le leur.

Infos pratiques

https://www.chu-tours.fr/

CHU Tours

  • Bretonneau
  • Trousseau
  • Clocheville
  • L’Ermitage
  • La CPU

37044 Tours Cedex 9

02 47 47 47 47

Direction de la Communication :
Mme Pauline Bernard
02 47 47 75 75
dir.comm@chu-tours.fr

Gouvernance

Directrice Générale du CHRU de Tours, Présidente de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU :
Marie-Noëlle Gerain Breuzard

Président de la Commission Médicale d’Établissement :
Professeur Frédéric Patat

Président du Conseil de Surveillance :
M. Emmanuel Denis

Facultés

Doyen de la Faculté de Médecine :
Professeur Patrice Diot

Vice-doyen :
Professeur Henri Marret

Doyenne de la Faculté de Pharmacie :
Professeure Véronique Maupoil-David

Vice-doyenne :
M. Hervé Marchais

Les articles du CHU Tours

Addiction à l’alcool : le CHU de Tours recrute des volontaires pour un nouveau traitement

La stimulation transcrânienne à courant continu, nouveau remède contre l’alcoolisme ? Cette question est au cœur d’une étude nationale conduite par les chercheurs du CHU de Tours en coopération avec le service d’addictologie du CHU de Dijon. Leurs travaux visent à évaluer l’efficacité de cette technique non invasive, simple, sûre, sans prémédication et sans danger. Des séances de 13 minutes en ambulatoire (2 fois par séance) sont proposées à des volontaires, hommes ou des femmes de plus de 18 ans, voulant réduire leur consommation d’alcool. Explications…

Tours : du neuf pour la néonatologie

Le bâtiment nouveau-né sorti de terre sur le site de Bretonneau du CHU de Tours affiche 5 000 m2 de surface construite pour un coût total d’opération est de 24 millions d’euros, toutes dépenses confondues. Il emploie 150 professionnels dédiés à l’accueil des nouveau-nés prématurés, dits « vulnérables », de toute la région Centre-Val de Loire. Le centre regroupe les activités de néonatologie et de réanimation néonatale, ainsi que le centre de nutrition (auparavant situés sur le site de Clocheville) à proximité des activités d’obstétrique. Et son nom vient d’être dévoilé, il s’appellera Professeur Claudine Amiel-Tison, en hommage à cette éminente pédiatre (1929-2013) qui a marqué la néonatalogie française.

Transferts de compétences, mutualisations et coopérations renforcées : l’exemple du GHT Touraine-Val de Loire

La création des groupements hospitaliers de territoire (GHT) par la loi dite de « modernisation du système de santé » a ouvert des perspectives nouvelles dans le domaine des coopérations et de l’organisation territoriale. Par son caractère obligatoire, par son champ d’intervention, le groupement hospitalier de territoire constitue un levier puissant qui peut participer, s’il est porté par une volonté forte des acteurs qui le composent, à adapter et consolider l’offre de soin au plus près de la population desservie. Une condition que le GHT Touraine – Val de Loire qui compte 28 établissements, s’est fait fort de respecter, renforçant les liens de partage entres se membres.

Tours au service de tous les bébés du Centre-Val de Loire

Tours devient Centre Régional de Dépistage Néonatal (CRDN). Ce qui veut dire qu’en tant que référent, le CHU de Tours va coordonner les analyses effectuées par les maternités de la région afin de diagnostiquer au plus tôt 5 pathologies sévères qui affectent la santé de l’enfant : la phénylcétonurie, l’hypothyroïdie congénitale, la mucoviscidose, l’hyperplasie congénitale des surrénales (pour les enfants nés à partir de trente-deux semaines d’aménorrhée), la drépanocytose (pour les nouveau-nés présentant un risque particulier de développer la maladie). En région Centre-Val de Loire, 30 000 bébés bénéficient chaque année de ce dépistage précoce.

Cancers rares : Tours, Angers, Rennes mettent en commun leurs observations pour valider un traitement

Les services de neurochirurgie des CHU de Tours, Angers et Rennes ont collecté la plus grande série mondiale de tumeurs crâniennes rares et complexes : 130 cas de méningiomes sphéno-orbitaires sur 20 ans. Leurs observations ont fait l’objet d’une publication dans la revue World Neurosurgery*. Un nouveau succès remporté dans le cadre du Groupement HUGO**.

Voeux 2018 : qualité des soins et qualité de vie au travail dans les priorités du CHU de Tours

Garantir l’égalité d’accès à des soins de qualité pour tous, améliorer la qualité de vie au travail, renforcer la compétitivité du CHU dans la recherche et les soins sur le plan national et international: telles sont les trois grandes ambitions exprimées par Marie-Noëlle Gérain Breuzard, directrice générale du CHU de Tours lors de la cérémonie des voeux 2018. En rappelant les transformations profondes et l’amélioration des performances économiques nécessaires à leur réalisation.