1 000 grues au CHU de Nice Hôpital St Roch

Le CHU de Nice, en partenariat avec l'association d'artistes Le Labo, inaugurera l'installation « CAP des 1000 Grues », de Junko YAMASAKI, mardi 9 décembre à 12h, Atrium de l'Hôpital Saint-Roch.

Le CHU de Nice, en partenariat avec l’association d’artistes Le Labo, inaugurera l’installation « CAP des 1000 Grues », de Junko YAMASAKI, mardi 9 décembre à 12h, Atrium de l’Hôpital Saint-Roch.

Au Japon, une coutume veut qu’on offre à une personne malade une guirlande composée de 1 000 grues (pliées en origami) pour lui souhaiter la guérison. Réinvestissant cette coutume, Junko Yamasaki en a fait un projet collectif, symbole poétique de la cohésion essentielle à la réalisation des missions de l’hôpital.

Les 1 000 grues suspendues à Saint-Roch ont été réalisées par des patients et des soignants du CHU de Nice et plus particulièrement du Centre d’Accueil Psychiatrique (CAP), du Centre Spécialisé en Soins aux Toxicomanes (CSST) et de Psychiatrie.

Ce projet s’inscrit dans la politique culturelle du CHU de Nice visant à faire de l’hôpital un lieu de vie, plutôt que de maladie. Des artistes sont ainsi associés à l’aménagement des services ou invités à intervenir auprès des patients. Il exprime la volonté du CHU de donner plus de place aux émotions, à l’imaginaire et à la créativité de chacun.

Réalisé par le CHU de Nice en partenariat avec le Labo, le « CAP des Mille Grues » a été financé par MACSF Assurances, le Ministère de la Culture/DRAC PACA et l’ARH PACA dans le cadre du programme « Culture à l’Hôpital ».

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.