1 500 congressistes assisteront à 22 opérations réalisées en direct et vidéotransmises depuis Poitiers

Organisé par l'unité d'endoscopie digestive du service d'hépato-gastro-entérologie du professeur Christine Silvain au CHU de Poitiers, la 21ème édition du Congrès Vidéo Digest se tiendra le jeudi 4 novembre, au Palais des congrès à Paris. A cette occasion CHU de Poitiers signe une prouesse chirurgicale et une performance technique : ses équipes vont réaliser en direct 22 interventions dans les salles de bloc d'endoscopie digestive du CHU et les transmettre par vidéo à Paris. Poitiers se félicite d'avoir été retenu comme centre expert d'endoscopie digestive pour relever ce défi.

Organisé par l’unité d’endoscopie digestive du service d’hépato-gastro-entérologie du professeur Christine Silvain au CHU de Poitiers, la 21ème édition du Congrès Vidéo Digest se tiendra le jeudi 4 novembre, au Palais des congrès à Paris. A cette occasion CHU de Poitiers signe une prouesse chirurgicale et une performance technique : ses équipes vont réaliser en direct 22 interventions dans les salles de bloc d’endoscopie digestive du CHU et les transmettre par vidéo à Paris. Poitiers se félicite d’avoir été retenu comme centre expert d’endoscopie digestive pour relever ce défi.

Les interventions seront commentées en direct par les opérateurs choisis parmi les meilleurs experts français et européens. Une centaine de personnes seront impliquées pour assurer le succès de cet événement auquel participeront des opérateurs des centres de Toulouse, Marseille, Grenoble, Lille, Créteil, Lyon, Paris et Bruxelles.

Tous les patients ont été vus préalablement en consultation médicale sous la responsabilité du docteur Thierry Barrioz. Ils ont été informés des conditions particulières entourant leur examen et ont signé un document de consentement. Ils sont originaires de Poitiers, Châtellerault, Loudun, Niort, Bressuire, La Rochelle, Rochefort, Saintes, Cognac, Fontenay-le-Comte, Tours, Chinon, Châteauroux, Brive, Biarritz.
En effet, l’exploit poitevin est rendu possible grâce à la collaboration régionale des gastroentérologues et chirurgiens digestifs, qui orientent vers le CHU de Poitiers, depuis de nombreuses années, les patients nécessitant le recours à des techniques diagnostiques ou thérapeutiques de pointe. Les praticiens pourront assister au sein du CHU à la retransmission de ces interventions, de 8h30 à 18h.

Le congrès Vidéo Digest a été créé à l’initiative de membres de la Société française d’endoscopie digestive (SFED). Il a fêté son 20ème anniversaire l’année passée. Il s’agit d’un des plus importants congrès européens consacré à l’endoscopie digestive, diagnostique et interventionnelle, auquel participent 1 500 professionnels en provenance de l’ensemble des pays francophones.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.