1 500 infirmiers attendus au Zénith de Saint-Etienne pour le 26e colloque en soins infirmiers

1 500 participants venus de l'inter région Rhône-Alpes, Auvergne et du Nord Ardèche assisteront au 26ème Colloque en Soins Infirmiers, le 22 mai 2014 au Zénith de Saint-Etienne. Cet événement unique en France est devenu par son originalité et sa dimension, un rendez-vous professionnel incontournable élaboré par des soignants pour des soignants.

1 500 participants venus de l’inter région Rhône-Alpes, Auvergne et du Nord Ardèche assisteront au 26ème Colloque en Soins Infirmiers, le 22 mai 2014 au Zénith de Saint-Etienne. Cet événement unique en France est devenu par son originalité et sa dimension, un rendez-vous professionnel incontournable élaboré par des soignants pour des soignants. L’initiative est portée par l’Association pour la Recherche et la Formation des Infirmiers et infirmières (ARFI) en partenariat avec le CHU de Saint-Etienne.
Un colloque, pourquoi ?
Ce colloque, unique en France de par sa dimension, offre un lieu de rapprochement des infirmiers en soins généraux et en soins psychiatriques, des instituts de formation et des services de soins mais aussi de services intra-hospitaliers et extrahospitaliers. Cette journée de formation généraliste vise à susciter la réflexion professionnelle, à actualiser les connaissances et à encourager les travaux de recherche. Celle-ci constitue une tribune à toute équipe pluridisciplinaire hospitalière ou non, ayant mené un projet concourant à la promotion des soins.
D’une démarche qualité sur le niveau sonore en réanimation à l’éducation thérapeutique en endocrinologie, en passant par l’identitovigilance, le suivi coordonné de l’insuffisance cardiaque, la prise en charge du traumatisé crânien ou encore la place de la simulation de soin dans la formation… Le colloque favorise le décloisonnement selon les thèmes, les lieux d’exercice et les dimensions du soin.
Un partenariat de longue date avec le CHU de Saint-Etienne
Cette manifestation est partie de l’idée d’un groupe de cadres infirmiers, qui ont voulu valoriser les expériences menées par des équipes du CHU de Saint-Etienne, ils ont organisé ce temps d’échanges entre professionnels. Le premier colloque a débuté de façon modeste dans l’amphithéâtre de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers du CHU. Devant l’ampleur qu’a prise petit à petit l’organisation, le groupe organisateur s’est structuré en Association pour la Recherche et la Formation des Infirmières (ARFI). Le colloque s’est tenu dans différentes salles de plus en plus importantes, jusqu’au Zénith de Saint-Etienne.
Le CHU de Saint-Etienne abrite l’association depuis sa création ; ses membres exercent ou ont exercé dans l’établissement. Les équipes soignantes du CHU ont toujours été actrices de cette dynamique qui a largement dépassé les frontières de l’établissement et même du territoire.
Télécharger le programme

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.