100e chirurgie robotisée du rachis à Amiens

Le 3 janvier 2017, le Docteur Michel Lefranc, neurochirurgien au CHU Amiens-Picardie et son équipe ont réalisé la 100e chirurgie du rachis sous assistance robotisée avec ROSA®.

Le 3 janvier 2017, le Docteur Michel Lefranc, neurochirurgien au CHU Amiens-Picardie et son équipe ont réalisé la 100e chirurgie du rachis sous assistance robotisée avec ROSA®.
Alors que les centres de chirurgie du rachis, tendent vers la chirurgie mini-invasive guidée par l’image, le CHU Amiens-Picardie détient une longueur d’avance en demeurant le seul CHU au monde à proposer une prise en charge mini-invasive sous assistance robotisée pour l’ensemble des pathologies thoraco-lombaire dégénératives (hernies discale, canal lombaire étroit…), traumatiques ou tumorale. Cette compétence distinctive et cette expertise mondiale permettent à l’équipe du Service de neurochirurgie dirigée par le Professeur Johann Peltier et au CHU Amiens-Picardie de gagner en visibilité et réputation.
Le partenariat de co-développement qui lie le CHU Amiens-Picardie et l’entreprise Zimmer Biomet Robotics (Medtech) a permis en 6 ans de réaliser des performances chirurgicales, profitant aux patients, aux 3 médecins formés et au développement du robot ROSA®. Ce partenariat s’est renforcé en février 2017 avec l’installation d‘un second robot au sein de SimUSanté®.
Depuis la 1ère utilisation au monde en 2014 du robot ROSA Spine pour une chirurgie rachis – arthrodèse mini-invasive lombaire (1er patient opéré le 25 novembre) et la 1ère mondiale en 2015 (le 15 décembre, ablation d’une hernie discale sous assistance robotisée), l’équipe du Professeur Peltier et en particulier le Docteur Lefranc, enchaîne les opérations et les performances. La dernière marquante est celle de l’opération d’une tumeur bénigne du bassin en mai 2016.
Le marquage CE et FDA du robot ROSA Spine le destine en priorité destiné au vissage pédiculaire des vertébres et du rachis. Les autres applications développées au sein du CHU Amiens-Picardie sont sous l’entière responsabilité de l’équipe chirurgicale. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.