190 000 personnes vaccinées en France contre la COVID-19

Entre le 26 décembre 2020 et le 12 janvier 2021, 189 834 personnes ont été vaccinées dans 15 départements français, a indiqué le ministère des Solidarités et de la Santé. Essentiellement en Ile-de-France (40696), Nouvelle Aquitaine (22376), Auvergne-Rhône-Alpes (18504), Occitanie (17779), Grand Est (15648), Normandie (15645), Hauts-de-France (13280), Provence-Alpes-Côte-D'Azur (11392).

Entre le 26 décembre 2020 et le 12 janvier 2021, 189 834 personnes ont été vaccinées dans 15 départements français, a indiqué le ministère des Solidarités et de la Santé. Essentiellement en Ile-de-France (40696), Nouvelle Aquitaine (22376), Auvergne-Rhône-Alpes (18504), Occitanie (17779), Grand Est (15648), Normandie (15645), Hauts-de-France (13280), Provence-Alpes-Côte-D’Azur (11392).
Les vaccins ont été administrés parmi les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires. Soit:
– Les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée.
– L’ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
– Les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
– Les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
– Personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et
les maisons d’accueil spécialisées
La campagne de vaccination se poursuit et s’ouvrira dès le 18 janvier prochain à l’ensemble des personnes de plus de 75 ans.

Betty Mamane

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.