1er conseil de surveillance : Alain Claeys, député-maire de Poitiers, élu président

Le 14 juin 2010, le CHU de Poitiers a réuni son premier conseil de surveillance, instance qui remplace le conseil d'administration*. Alain Claeys, député-maire de Poitiers, a été élu président.

Le 14 juin 2010, le CHU de Poitiers a réuni son premier conseil de surveillance, instance qui remplace le conseil d’administration*. Alain Claeys, député-maire de Poitiers, a été élu président.

Le conseil de surveillance est en charge des orientations stratégiques et du contrôle permanent de la gestion de l’établissement. Il se compose de quinze membres répartis en trois collèges de cinq membres chacun : le collège des représentants des collectivités territoriales, le collège des représentants du personnel et le collège des personnalités qualifiées. Ces quinze membres, dont la durée du mandat est de cinq ans, ont été désignés par arrêté du directeur général de l’Agence régionale de santé en date du 8 juin 2010.

Les membres ont procédé à l’élection du président du conseil de surveillance, parmi le collège des collectivités territoriales et le collège des personnalités qualifiées. Alain CLAEYS, ancien président du conseil d’administration, a été élu à l’unanimité. Le professeur Jacques BARBIER a été désigné vice-président parmi les représentants des collectivités territoriales et des personnalités qualifiées.

Le conseil de surveillance a une compétence délibérative ainsi qu’une compétence consultative. Lors de sa première séance, il a voté le compte financier et l’affectation des résultats pour l’exercice 2009 et s’est prononcé favorablement par treize voix pour et deux voix contre. Le conseil de surveillance s’est félicité de la poursuite d’un résultat légèrement excédentaire qui conforte les investissements à venir.
Enfin, le conseil de surveillance a été informé des principaux enjeux de l’établissement, notamment de ceux liés à l’évolution des modes de prise en charge des patients, aux projets de coopération territoriale, ainsi qu’à la campagne budgétaire 2010.
Deux autres réunions du conseil de surveillance sont programmées d’ici la fin de l’année.

*selon les dispositions de la loi « Hôpital, patients, santé et territoires » du 21 juillet 2009

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.