1er festival culturel au profit des malades à l’hôpital de Rangueil

L'hôpital de Rangueil inaugure son 1er festival culturel au profit des malades les 9, 10 et 11 juin 2008. L'occasion pour l'établissement de transformer son hall d'accueil et son patio en scène hospitalière pour le plus grand plaisir des malades, de leurs familles et des visiteurs. Médecins, personnels et toulousains sont également conviés aux représentations organisées grâce à la mobilisation des artistes et aux partenaires du CHU dont le « Relai H ».

L’hôpital de Rangueil inaugure son 1er festival culturel au profit des malades les 9, 10 et 11 juin 2008. L’occasion pour l’établissement de transformer son hall d’accueil et son patio en scène hospitalière pour le plus grand plaisir des malades, de leurs familles et des visiteurs. Médecins, personnels et toulousains sont également conviés aux représentations organisées grâce à la mobilisation des artistes et aux partenaires du CHU dont le « Relai H ».

La culture préserve le lien extraordinaire entre la personne hospitalisée et la vie de la cité. Elle aide aussi les patients plus gravement atteints, à retrouver leur dignité et à gravir plus facilement le chemin de la guérison. Ces spectacles donnent corps au projet culturel du CHU de Toulouse et apportent quelques moments d’évasion aux malades.

Programme
Lundi 9 juin à 19 H
Spectacle théâtral « Nuits Blanches », récits de lits par Laurence Caradec (Compagnie Mille et une saisons).

Mardi 10 juin de 10 H à 17 H
Journée « Hop’Art » animée par des Peintres, un Caricaturiste, des Sculpteurs, des Céramistes, des Musiciens et un Atelier Graff avec « le Mouvement Graphique ».

Mercredi 11 juin à 19 H
Concert de l’Orchestre de l’Université de Toulouse sous la direction de Serge Hilar

ZOOM sur les manifestations

Une création « Nuits blanche » spectacle de Laurence Caradec
 » Trois heures du matin, c’est pas le matin, c’est la nuit « . Sur scène : un banc, un réverbère et une femme. Le banc écoute, le réverbère éclaire et la femme raconte : « Nuits Blanches ». Une succession de récits de lits, de tranches de vies, de l’intime, du profond, du léger, du vrai, du drôle, de l’étrange, du cocasse, du triste, du tendre, du coquin, du câlin, du fort, du puissant, du qui désarme :  » de l’Humain  »
Il s’agit d’une création de la Compagnie Mille et une saisons qui a pour substance un collectage de mémoires au chevet des patients du CHU de Toulouse. Commandé par la délégation à la communication et à la culture, ce spectacle a été financé par la DRAC, l’Agence Régionale d’Hospitalisation, la Mairie de Toulouse et le CHU de Toulouse.

La journée « hop’art »
L’objectif de cette journée festive est de créer un « foisonnement », un grand rassemblement de plus de 30 artistes réparti dans l’ensemble de la structure hospitalière et qui présentent leurs créations, partagent leur passion lors de rencontres ou de démonstration avec les différents publics de l’hôpital. Cette manifestation permet de porter un regard différent sur l’hôpital : ce n’est pas seulement un lieu de souffrance mais un formidable lieu de vie, de rencontres et de découvertes.
L’Orchestre de l’Université de Toulouse, 50 musiciens dans le hall de l’hôpital

L’Orchestre de l’Université de Toulouse a pour but la pratique musicale des jeunes et réunit des musiciens amateurs de tout âge. L’effectif actuel, de l’ordre de 70 musiciens, comprend une bonne part d’étudiants dont certains viennent d’autres pays au titre de programmes d’échange. Sous la baguette de Serge Hilar, l’orchestre joue dans la bonne humeur une musique de qualité. Le Centre Hospitalier Universitaire s’est intéressé à l’Orchestre et lui permet de tenir ses répétitions dans les bâtiments chargés d’histoire de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques. Les concerts ont lieu à Toulouse et dans la région à l’initiative d’associations, de collectivités locales et des Universités. C’est la quatrième fois que l’Orchestre se produit à l’hôpital de Rangueil.

Hall d’accueil et Patio de l’Hôpital de Rangueil –
1, avenue du Pr. Jean Poulhès – Toulouse

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.