1ère IRM interventionnelle d’Europe : soins, enseignement, recherche

IRM interventionnelleInaugurée le 24 novembre 2009, cette première plate-forme d'IRM interventionnelle en Europe est dédiée aux soins, à l'enseignement et à la recherche. Installé dans l'hôpital civil du CHU de Strasbourg, ce système d'Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) de dernière génération -corps entier à haut champ «Espree 1,5 tesla » de Siemens- a la particularité d'avoir un tunnel large et court permettant de réaliser des interventions percutanées sur un patient sous anesthésie générale, avec une acquisition d'images en temps réel.

Inaugurée le 24 novembre 2009, cette première plate-forme d’IRM interventionnelle en Europe est dédiée aux soins, à l’enseignement et à la recherche. Installé dans l’hôpital civil du CHU de Strasbourg, ce système d’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) de dernière génération -corps entier à haut champ «Espree 1,5 tesla » de Siemens- a la particularité d’avoir un tunnel large et court permettant de réaliser des interventions percutanées sur un patient sous anesthésie générale, avec une acquisition d’images en temps réel.


Magnetom SIEMENS Espree 1,5 T au CHU de Strasbourg.

Complété par un système de cryo-ablation compatible IRM, la plate-forme au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg est un des trois centres d’imagerie interventionnelle clinique au monde dédié à l’ablation tumorale (avec les Etats Unis et Israël).

La force de ce projet réside également dans son mode de financement et dans ses autres utilisations.

L’équipement a été acquis par l’Université de Strasbourg et le CNRS grâce au soutien financier du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de la Communauté Urbaine de Strasbourg, du Conseil Général du Bas-Rhin, du Conseil Régional d’Alsace et du CNRS. Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg assurent la maintenance et les frais de personnel médical et paramédical et utilisent l’équipement à des fins diagnostiques sur la moitié des créneaux horaires.

Parallèlement aux activités de soins, cette IRM permet de mener des projets de recherche fondamentale et de recherche clinique en interventionnel. Elle participe également à l’enseignement en imagerie interventionnelle de Strasbourg au niveau local et international avec l’IRCAD* et l’ENSPS*.

En savoir plus (dossier de presse en pdf)

*IRCAD : Institut de Recherche sur les Cancers de l’Appareil Digestif
* ENSPS : Ecole Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.