2 000 personnels formés : une chance de + pour tous les bébés du Nord

Pour donner à tous les bébés les mêmes chances lors d'un accouchement difficile, quelque soit le niveau de maternité où ils vont naître (maternité de niveau 1, 2 ou 3), les néonatologistes du Groupement d'Etude en Néonatologie du Nord - Pas-de-Calais ont élaboré un module de formation intitulé « Prise en charge du nouveau-né en détresse vitale en salle de naissance ». Cet enseignement sera dispensé à plus de 2 000 personnels de bloc exerçant dans les maternités publiques et privées de la région. Objectif : harmoniser la prise en charge des nouveau-nés.

Pour donner à tous les bébés les mêmes chances lors d’un accouchement difficile, quelque soit le niveau de maternité où ils vont naître (maternité de niveau 1, 2 ou 3), les néonatologistes du Groupement d’Etude en Néonatologie du Nord – Pas-de-Calais ont élaboré un module de formation intitulé « Prise en charge du nouveau-né en détresse vitale en salle de naissance ». Cet enseignement sera dispensé à plus de 2 000 personnels de bloc exerçant dans les maternités publiques et privées de la région. Objectif : harmoniser la prise en charge des nouveau-nés.

Une diffusion des savoir-faire en réanimation néonatale
Les formations sont dispensées par les formateurs du Groupement qui se déplacent dans toutes les maternités. Les séances, d’une durée de 5h, se déroulent dans les 2 salles de réanimation du service préparées à cet effet.

Des formateurs par bassins de vie
Les Centres Hospitaliers de Lens et Arras forment dans le bassin minier, le Centre Hospitalier de Calais anime les formations pour le bassin du littoral, le Centre Hospitalier de Valenciennes pour le Hainaut, et le CHRU de Lille pour la Métropole lilloise.

Reconnues par la Formation Médicale Continue, ces formations sont financées par le Groupement d’Etude en Néonatologie et soutenus par les Réseaux. Ainsi le réseau de soins périnatals Ombrel et Organisation mamans Bébés de la Région Lilloise ont financé les mannequins.

Débutées à l’Hôpital Jeanne de Flandre en septembre-octobre 2006, les formations s’étaleront jusqu’en juin 2007.

Objectifs de la formation
– permettre aux nouveaux-nés de bénéficier de la même prise en charge, quelque soit la maternité dans laquelle ils naîtront,
– permettre aux personnels de s’ouvrir aux pratiques en France et en Europe, et d’être en phase avec les recommandations européennes et internationales
– améliorer la qualité de l’accueil du nouveau-né à la naissance dans toute la région Nord – Pas-de-Calais

Contact Docteur Thameur Rakza – Service de Réanimation néonatale – Jeanne de Flandre.
Pour tout souhait de reportage (ou de suivi de formation) ou complément d’information, vous pouvez contacter la Délégation à la Communication, au 03 20 44 60 36 ou 03 20 44 41 04.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.