2011 : Brest fait vivre les droits des patients et crée 1 comité et 2 maisons des usagers

Favoriser la participation des patients à la vie institutionnelle, intégrer leurs réflexions aux différents projets du CHRU telles sont les missions du Comité des usagers que Brest a réuni pour la 1ère fois vendredi 13 mai 2011 . Dans le même temps deux maisons des usagers ont été ouvertes sur les sites de Morvan et de la Cavale Blanche où neuf associations de représentants de personnes malades se relaieront pour informer les hospitalisés, les consultants et leurs proches.

Favoriser la participation des patients à la vie institutionnelle, intégrer leurs réflexions aux différents projets du CHRU telles sont les missions du Comité des usagers que Brest a réuni pour la 1ère fois vendredi 13 mai 2011 . Dans le même temps deux maisons des usagers ont été ouvertes sur les sites de Morvan et de la Cavale Blanche où neuf associations de représentants de personnes malades se relaieront pour informer les hospitalisés, les consultants et leurs proches.
Le comité des usagers  est composée de 17 bénévoles ayant reçu un mandat de 3 ans suite à un appel à candidature lancé auprès du Collectif Inter associatif Sur la Santé (CISS ) et des associations locales agrées oeuvrant à l’hôpital dont les associations carhaisiennes. Plusieurs dossiers les attendent : l’élaboration d’une charte de fonctionnement du comité des usagers, la participation aux comités d’éducation thérapeutique et de lutte contre la douleur, l’amélioration de la prise en charge des personnes handicapées à l’hôpital, l’organisation du forum des associations 2011 et l’’information des usagers dans le cadre du bracelet d’identité
Au-delà de cette représentation institutionnelle, le CHRU de Brest a également ouvert deux espaces d’information et d’échanges. Traits d’union entre les usagers de l’hôpital et les lieux de soins, ces maisons conviviales sont tenues par des bénévoles. Leur mission : renseigner le public sur les pathologies et les traitements, sur les droits des usagers, sur la prévention, sur les organisations oeuvrant à l’hôpital. Les liens interassociatifs se trouveront enrichis et renforcés par ce partage d’expériences et leurs relations avec les professionnels facilitées.
Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la loi du 4 mars 2002 qui reconnaît les droits individuels et collectifs des usagers, acteurs de leur prise en charge et citoyens participant pleinement aux décisions de santé publique. Il répond aussi à la volonté de la direction générale de faire vivre les droits des patients en cette année 2011 qui leur est consacrée.

Les permanences de la Maison des usagers

Morvan – Trois associations assureront des permanences à compter du 13 mai 2011
– Les Blouses Roses : le lundi matin
– ASP Iroise : 19 mai, 27 mai, 7 juin, 16 juin, 24 juin
– La ligue contre le Cancer : le mercredi après midi.

Cavale Blanche – Trois associations assureront des permanences à compter du 13 mai 2011
– L’Association pour le Droit de Mourir dans le Dignité : le lundi matin
– L’Association de Familles et de Malades ou Opérés Cardiovasculaires : le jeudi matin
– L’Association des Diabétiques du Nord Finistère : le lundi après midi
Autres permanences :
– L’Association des Stomisés de Bretagne Occidentale : le 1er jeudi du mois à compter de juillet
– France Alzheimer : le 1er vendredi du mois à compter de septembre 2011.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.