2e journée mondiale des soins palliatifs du 7 octobre 2006

Pour la deuxième année consécutive, l'équipe médicale et soignante du service de soins palliatifs du CHU de Nantes souhaite sensibiliser le public à l'existence et au fonctionnement des soins palliatifs. Le service profite de la journée mondiale pour proposer au personnel hospitalier une représentation théâtrale Variations énigmatiques d'Eric-Emmanuel Schmitt. Cette initiative originale reconduite cette année permet de s'informer et de dialoguer autour de la prise en charge du malade en fin de vie.

Crée en 1999, l’unité de soins palliatifs du Centre hospitalier universitaire de Nantes accueille des patients au stade terminal d’une maladie grave et évolutive, nécessitant des soins de confort et une prise en charge dans sa globalité. L’objectif est d’assurer à la personne malade un mieux-être, de soulager ses souffrances physiques et morales et de l’accompagner jusqu’au dernier jour de sa vie. L’unité de soins palliatifs accorde à la famille et à l’entourage une place privilégiée dans l’organisation des soins.
Pour la deuxième année consécutive, l’équipe médicale et soignante du service de soins palliatifs du CHU de Nantes souhaite sensibiliser le public à l’existence et au fonctionnement des soins palliatifs. Le service profite de la journée mondiale pour proposer au personnel hospitalier une représentation théâtrale Variations énigmatiques d’Eric-Emmanuel Schmitt. Cette initiative originale reconduite cette année permet de s’informer et de dialoguer autour de la prise en charge du malade en fin de vie.

En France, on dénombre actuellement 99 unités de soins palliatifs et 177 équipes mobiles, avec un total de 774 lits d’hospitalisation. Le service de soins palliatifs du CHU de Nantes dispose de 8 lits d’hospitalisation. Il est composé d’une équipe pluridisciplinaire, comprenant un médecin, des infirmières et une psychologue, qui prodigue aussi bien des soins corporels et médicaux que psychologiques et environnementaux. Une exigence professionnelle et une recherche de qualité sont appliqués dans les soins. Les soins palliatifs rejettent toute idée d’obstination.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.