2ème journée nationale de lutte contre la douleur : les CHU associés

Douleur de la femme, prise en charge de la douleur... Le 15 octobre, les CHU ont rappelé leur engagement dans la lutte contre la douleur. Au cours de conférences ouvertes au grand public et aux personnels de santé, ils ont évoqué les progrès réalisés dans l'évaluation et le traitement de la douleur depuis 30 ans. Centres de recherche, ils ont dévoilé les nouvelles pistes thérapeutiques étudiées dans leurs laboratoires...

Douleur de la femme, prise en charge de la douleur… Le 15 octobre, les CHU ont rappelé leur engagement dans la lutte contre la douleur. Au cours de conférences ouvertes au grand public et aux personnels de santé, ils ont évoqué les progrès réalisés dans l’évaluation et le traitement de la douleur depuis 30 ans. Centres de recherche, ils ont dévoilé les nouvelles pistes thérapeutiques étudiées dans leurs laboratoires…

Durant la journée Poitiers a tenu un stand d’information dans le hall d’accueil Jean Bernard. Et dans la soirée, le CHU a convié les docteurs Jacques Cheminet des urgences adultes du CHU de Poitiers, Son Tran Duy des urgences de la polyclinique de Poitiers, Claude Berrard, généraliste et les infirmières Delphine Durand et Magali Mairand à une conférence débat consacrée aux douleurs aigües.

Strasbourg a organisé une conférence sur le thème « 30 ans de prise en charge de la douleur » avec pour intervenants André Aounle, Directeur de l’Agence régionale de l’hospitalisation, le Pr. Pierrick Poisbeau, Unité mixte de recherche de l’ULP, « nociception et douleur », le Pr. André Muller, Chef de service coordonnateur du Centre de traitement et d’évaluation de la douleur et Président de la Société Française de traitement et d’évaluation de la douleur, le Dr Magdelaine Brom Magdelaine, médecin du travail, le Dr Jean-Georges Rohmer, praticien hospitalier et le Pr Pr Lebreton, sociologue, anthropologue.

Tours s’est penché sur les douleurs de la femme : seins douloureux, douleurs vulvaires, migraines, ostéoporoses avec les professeurs Gilles Body, Gérard Lorette, Philippe Goupille et le Dr Docteur Denis Saudeau.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.