3è Journées francophones d’immunologie et d’immunothérapie des cancers

Le laboratoire EPHE/INSERM U517 de l'Université de Bourgogne organise les 3è Journées francophones d'immunologie et d'immunothérapie des cancers à la Faculté de Médecine de Dijon les 6, 7 et 8 décembre 2005. L'objectif de ce colloque est de présenter une mise à jour des connaissances générales et une synthèse des derniers résultats de la recherche.

Le laboratoire EPHE/INSERM U517 de l’Université de Bourgogne organise les 3è Journées francophones d’immunologie et d’immunothérapie des cancers à la Faculté de Médecine de Dijon les 6, 7 et 8 décembre 2005. L’objectif de ce colloque est de présenter une mise à jour des connaissances générales et une synthèse des derniers résultats de la recherche.

Public concerné
Enseignants et/ou chercheurs, cliniciens des secteur public et privé, quelle que soit leur formation (scientifiques, médecins, pharmaciens, vétérinaires, étudiants de 3è cycle).

Le programme complet et les renseignements pratiques se trouvent à l’adresse suivante:
www.ephe.sorbonne.fr/formationcontinue/francophonesDijon.htm

Personne à contacter
Mlle Darmon : 01 53 63 61 67

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.