3ème greffe de visage à Amiens

Le CHU d’Amiens annonce la réalisation d’une troisième transplantation faciale le 13 juin 2012 par l’équipe de chirurgie maxillo-faciale du CHU d’Amiens, sous la responsabilité du Professeur Bernard Devauchelle et du Professeur Sylvie Testelin et en étroite collaboration avec le service d’anesthésie-réanimation d’Amiens (Pr Hervé Dupont). La personne greffée est une dame âgée de 52 ans qui souffrait d'une grave défiguration des étages moyen et inférieur du visage liée à une malformation artério-veineuse tumorale bénigne agressive. Actuellement, la patiente se porte bien. La communauté scientifique sera tenue informée de l’évolution de son état de santé.

Le CHU d’Amiens annonce la réalisation d’une troisième transplantation faciale  le 13 juin 2012 par l’équipe de chirurgie maxillo-faciale du CHU d’Amiens, sous la responsabilité du Professeur Bernard Devauchelle et du Professeur Sylvie Testelin et en étroite collaboration avec le service d’anesthésie-réanimation d’Amiens (Pr Hervé Dupont).  La personne greffée est une dame âgée de 52 ans qui souffrait d’une grave défiguration des étages moyen et inférieur du visage liée à une malformation artério-veineuse tumorale bénigne agressive. Actuellement, la patiente se porte bien. La communauté scientifique sera tenue informée de l’évolution de son état de santé.
Cette opération constitue la 22ème transplantation faciale réalisée dans le monde, transplantation dont la voie avait été ouverte le 27 novembre 2005 au CHU d’Amiens par les mêmes équipes. Elle s’inscrit dans le cadre du Programme Hospitalier de Recherche Clinique attribué depuis 2006 au Service de Chirurgie maxillo-faciale du CHU d’Amiens portant sur « l’allo-transplantation faciale de tissus composites – évaluation anatomo-fonctionnelle ». 
L’intervention s’est déroulée en relation étroite avec les équipes de coordination des prélèvements d’organes et de tissus, ainsi que les équipes de transplantation et d’hématologie des Hospices civils de Lyon et de l’établissement français du sang (Prs Xavier Martin et Mauricette Michallet/ Olivier Hequet, Prs Emmanuel Morelon et Lionel Badet) et le Pr Benoît Lengele de l’Université Catholique de Louvain – Bruxelles.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.