3ème Journée mondiale des soins palliatifs : Le CHU se mobilise

Le 9 octobre 2007, à l'occasion de la 3ème Journée mondiale des soins palliatifs, le CHU de Tours organise une conférence grand public sur la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite « loi Léonetti ». Cette journée unitaire d'actions vise à promouvoir et soutenir les soins palliatifs dans le monde. Elle offrira aux nombreuses équipes, associations de bénévoles et structures qui participent au maillage dense des soins palliatifs en Région Centre l'opportunité de rencontrer professionnels et grand public.

Le 9 octobre 2007, à l’occasion de la 3ème Journée mondiale des soins palliatifs, le CHU de Tours organise une conférence grand public sur la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite « loi Léonetti ».
Cette journée unitaire d’actions vise à promouvoir et soutenir les soins palliatifs dans le monde – offrira aux équipes, associations de bénévoles et structures qui participent au maillage dense des soins palliatifs en Région Centre l’opportunité de rencontrer professionnels et grand public.

Tout au long de la semaine, des manifestations à visée d’information et de formation se dérouleront dans chaque département.

Le Réseau Régional de Soins Palliatifs en région Centre , financé par l’ARH, adossé administrativement au CHRU de Tours comprend une vingtaine d’équipes de soins spécialisées dont une Unité fixe de Soins Palliatifs (USP) et une Équipe de Coordination Régionale (ECR) basée à Tours.

11 équipes travaillent en intra hospitalier (Équipe Mobile de Soins Palliatifs – EMSP) et 6 autres en extra hospitalier (Équipe d’Appui Départementale en Soins Palliatifs – EADSP), dans chaque département de la région Centre. S’inscrivant dans une démarche de complémentarité avec les équipes et structures de proximité, les acteurs en soins palliatifs ont pour principales missions : l’aide à la coordination, l’évaluation globale, le conseil, le soutien et la formation spécifique en soins palliatifs.

Pour construire une culture de l’interdisciplinarité entre les acteurs de soins palliatifs, l’Équipe de Coordination Régionale anime un espace d’échanges et des rencontres. Après plus de 5 ans de fonctionnement, l’évaluation de ce réseau montre divers ponts tissés entre le privé et le public. Grâce aux décloisonnements successifs entre institutions et professionnels, et à la diversité des structures existantes (USP, EMSP, EADSP, lits Identifiés en Soins Palliatifs), il est possible de prendre en charge le patient au plus près de son lieu de vie.

Le soutien des familles et des soignants de proximité, tout comme la formation de type compagnonnage auprès des professionnels du domicile, permet de diffuser les connaissances en soins palliatifs et d’asseoir en région Centre la démarche palliative.

Renseignements pratiques
Conférence grand public 9 octobre à 20h30
Salle polyvalente des Halles à Tours
Entrée libre

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.