Lille investit 4 M€ pour explorer les futures prises en charge soignantes

Rassembler l’excellence scientifique du Nord-Pas-de-Calais et concevoir les stratégies thérapeutiques des dix ans à venir pour mieux soigner demain. C'est avec cet objectif en tête que l’Université et le CHRU de Lille et l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) ont lancé un appel à projets auprès des différents pôles afin de les inviter à présenter des études fédératives de haut niveau. Résultat, 4 projets rassemblant 5 à 11 pôles du CHRU ont été retenus...

Rassembler l’excellence scientifique du Nord-Pas-de-Calais et concevoir les stratégies thérapeutiques des dix ans à venir pour mieux soigner demain. C’est avec cet objectif en tête que l’Université et le CHRU de Lille et l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) ont lancé un appel à projets auprès des différents pôles afin de les inviter à présenter des études fédératives de haut niveau. Résultat, 4 projets rassemblant 5 à 11 pôles du CHRU ont été retenus par un jury international présidé par le Pr Yves Deugnier, Vice-Président Recherche et Président de la DRCI du CHU de Rennes… Explications
Notre rapport à la maladie a évolué tout comme la relation «soignant-soigné» ou le continuum entre la recherche et le soin désormais plus étroit. Les stratégies thérapeutiques de demain doivent tenir compte de ces nouveaux paradigmes.
Quatre projets pour anticiper les protocoles de demain

PROJET INTEGRA

Etablir une prise en charge intégrée et multidisciplinaire, adaptée pour le patient cumulant les risques de diabète et de maladies cardiaques et cardiovasculaires
Directeur: le Pr François Pattou, en lien avec les Pr Pierre Fontaine, Eric Van Belle, Salem Kacet, Marie-Christine Vantyghem, Philippe Froguel et Bart Staels, codirecteurs.
Les 5 pôles impliqués du CHRU de Lille : Pôle biologie pathologie génétique, Pôle cardiovasculaire et pulmonaire, Pôle imagerie et explorations fonctionnelles, Pôle médico-chirurgical et Pôle santé publique pharmacologie-
pharmacie.
Chiffres clés
– 30% de la mortalité en région, liée au diabète et aux maladies cardio-vasculaires
– 40 cliniciens et biologistes séniors du CHRU de Lille
– 60 experts scientifiques reconnus
– 15/20 étudiants en master par an

PROJET 1000 jours pour la santé

Promouvoir un programme de santé innovant pour protéger l’environnement périnatal de la mère et de l’enfant et les éduquer pour les aider à mener une vie en bonne santé
Directeurs : les Pr Laurent Storme, Philippe Deruelle, Vincent Prévot, Dominique Turck et Michel Cosson
Les 8 pôles impliqués du CHRU de Lille : Pôle anesthésie-réanimation, Pôle biologie pathologie génétique, Pôle enfant, Pôle femme, mère et nouveau-né, Pôle imagerie et explorations fonctionnelles, Pôle médico-chirurgical, Pôle psychiatrie, médecine légale et médecine en milieu pénitencier et Pôle santé publique-pharmacologie-pharmacie.
Chiffres clés
– 5 683 naissances au CHRU de Lille, en 2013
– Plus de 120 médecins, chercheurs et enseignants
– Plus de 250 lits pour le recrutement de patients
– 15 thèses sur les projets de recherche et 10 post docs

PROJET IMMINENT

Découvrir de nouveaux marqueurs prédictifs pour développer et optimiser les thérapies ciblées contre les maladies inflammatoires auto-immunes
Directeur : le Pr Eric Hachulla, avec comme codirecteurs les Pr David Launay et Benoît Wallaert ainsi que Corinne Gower-Rousseau et Sandrine Morell-Dubois
11 pôles du CHRU de Lille impliqués : Pôle anesthésie-réanimation, Pôle biologie pathologie génétique, Pôle cardiovasculaire et pulmonaire, Pôle enfant, Pôle gérontologie, Pôle imagerie et explorations fonctionnelles, Pôle médico-chirurgical, Pôle neurosciences et appareil locomoteur, Pôle santé publique-pharmacologie-pharmacie, Pôle spécialités médico-chirurgicales et Pôle spécialités médicales et oncologiques.
Chiffres clés
– 50 000 patients atteints en région Nord-Pas de Calais
– 250 professionnels impliqués (médecins séniors, ingénieurs, infirmier(e)s d’étude)
– 6 500 patients en file active au CHRU de Lille

PROJET VASCOG

Gérer par anticipation l’apparition de troubles cognitifs chez des patients atteints de problèmes cardio-vasculaires
Directeurs : le Pr Didier Leys avec les Dr Stéphanie Bombois et Luc Buée et le Pr Kathy Dujardin comme codirecteurs
8 pôles du CHRU de Lille impliqués : Pôle anesthésie-réanimation, Pôle biologie pathologie génétique, Pôle cardio-vasculaire et pulmonaire, Pôle gérontologie, Pôle imagerie et explorations fonctionnelles, Pôle médico-chirurgical, Pôle neurosciences et appareil locomoteur, Pôle santé publique pharmacologie-
pharmacie.
Chiffres clés
– 100 000 patients potentiels
– 10 millions de mutations
– 20 gènes de susceptibilité
– 70 000 d’échantillons sanguins à étudier.
Chaque projet recevra un financement conjoint de l’Université de Lille et le CHRU de Lille : 200 000 euros, par an pendant cinq ans et ce dès 2015.
Ces thématiques s’intègrent aux priorités scientifiques de l’Université et du CHRU de Lille, et s’ajouteront à la recherche sur le cancer déjà regroupée dans un projet fédératif particulier : le SIRIC ONCOLille.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.