4 minutes pour éliminer les règles trop abondantes

Le service de gynécologie de l’hôpital de la Croix-Rousse des Hospices Civils de Lyon propose une nouvelle alternative aux femmes souffrant de règles abondantes et prolongées : la thermo-coagulation. Cette intervention rapide (4 minutes), très peu invasive et très peu douloureuse, consiste à retirer l’intégralité de la paroi utérine (ou endomètre) en envoyant des ondes de radiofréquence directement dans l’utérus. Cette technique permet de réduire les saignements à un niveau normal ou inférieur dans 91% des cas (contre 48% pour la thérapie hormonale). Une innovation réalisée avec succès sur plus de 100 patientes !

Le service de gynécologie de l’hôpital de la Croix-Rousse des Hospices Civils de Lyon propose une nouvelle alternative aux femmes souffrant de règles abondantes et prolongées : la thermo-coagulation.  Cette  intervention rapide (4 minutes), très peu invasive et très peu douloureuse, consiste à retirer l’intégralité de la paroi utérine (ou endomètre) en envoyant des ondes de radiofréquence directement dans l’utérus.
Cette technique permet de réduire les saignements à un niveau normal ou inférieur dans 91% des cas (contre 48% pour la thérapie hormonale). Une innovation  réalisée avec succès  sur plus de 100 patientes !
Les troubles du cycle, 1ère cause de consultation aux urgences gynécologiques
Entre 10 à 35 % des femmes présentent des ménorragies, autrement dit des règles abondantes et prolongées. Des saignements qui affectent directement la qualité de vie de ces femmes de 30 à 49 ans (fatigue, anémie, vie sexuelle perturbée…).
Lorsque le problème ne peut être réglé par des traitements médicamenteux, les chirurgiens optaient soit pour  :
– Une intervention chirurgicale radicale, l’hystérectomie
– Des interventions chirurgicales conservatrices : l’hystérectoscopie diagnostique associée à un curetage de l’endomètre (couche la plus interne de l’utérus) ou une résection hystéroscopique de l’endomètre. Ces gestes s’accompagnent habituellement d’une réduction temporaire des saignements.
Une nouvelle option, la thermo-coagulation vient enrichir cette palette thérapeutique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.