45 euros la chambre individuelle : une expérimentation sur 5 hôpitaux

En concertation avec les représentants des usagers, l'AP-HP expérimentera à partir du 1er février prochain un tarif journalier de 45 euros pour une chambre particulière dans cinq de ses hôpitaux : au sud à Pitié-Salpétrière, au nord à Bichat, Beaujon et Bretonneau ainsi que dans le 93 à Avicenne.

En concertation avec les représentants des usagers, l’AP-HP expérimentera à partir du 1er février prochain un tarif journalier de 45 euros pour une chambre particulière dans cinq de ses hôpitaux : au sud à Pitié-Salpétrière, au nord à Bichat, Beaujon et Bretonneau ainsi que dans le 93 à Avicenne.

Pour être effectif, le choix de la chambre particulière doit être effectué en toute liberté et en toute transparence par le patient. Des procédures claires permettront de s’assurer de la bonne compréhension de l’incidence pécuniaire de ce service. Les recettes générées par cette nouvelle offre financeront l’amélioration du confort hôtelier des patients et du cadre d’exercice professionnel de ceux qui les soignent.

Ces dispositions ne s’appliquent évidemment pas aux patients nécessitant une hospitalisation en chambre individuelle pour raisons médicales.

Le montant de 45 euros se situe dans la fourchette inférieure des prix pratiqués par les autres centres hospitaliers universitaires et hôpitaux généraux. Ce tarif est compatible avec le niveau de remboursement de la très grande majorité des mutuelles.

Le 19 janvier 2011, la direction générale de l’Assistance Publique ? Hôpitaux de Paris (AP-HP) a informé les membres du Conseil de surveillance du lancement de l’expérimentation de la facturation des chambres individuelles. Ce test mené sur 5 établissements permettra à l’AP-HP d’évaluer concrètement l’impact de ce dispositif pour ses patients avant d’envisager sa généralisation.

Dans son communiqué, l’AP-HP rappelle que la réglementation (code de santé publique et code de la sécurité sociale) ouvre la possibilité aux établissements publics de santé de mettre en place un régime particulier dont celui de la chambre individuelle.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.