5 mai 09, Journée mondiale de l’asthme : une exposition pour informer

Comment bien équilibrer et contrôler son asthme par des moyens de surveillance simples ? 4 millions de français sont concernés mais beaucoup sous estiment la sévérité de cette maladie. Une erreur d'appréciation qui peut être lourde de conséquences... Alors le CHU de Rouen organise une action de sensibilisation, exposition et conseils d'experts à l'appui.

Comment bien équilibrer et contrôler son asthme par des moyens de surveillance simples ? 4 millions de français sont concernés mais beaucoup sous estiment la sévérité de cette maladie. La moitié des asthmatiques qui disent se sentir bien s’avèrent avoir un asthme mal équilibré, mal contrôlé. Cette erreur d’appréciation peut modifier l’évolution de la maladie.

Pourquoi contrôler son asthme ?
Un meilleur contrôle de l’asthme signifie : moins de poussées d’asthme, moins d’hospitalisations ou de passages aux urgences, moins de consommation de médicaments de secours, moins d’absentéisme au travail ou à l’école, moins de perte de la capacité respiratoire.

La journée du 5 mai
En écho à la mobilisation nationale, les professionnels de santé appartenant au réseau asthme 76 et au comité de lutte contre les maladies respiratoires, accueillent le public dans le hall de l’anneau central, Hôpital Charles-Nicolle de 10 h à 17 h. Au programme une exposition éducative sur l’asthme, ses causes, la façon de le diagnostiquer, les moyens de le traiter et de le contrôler efficacement, commentée par des médecins, infirmières et kinésithérapeutes.

Ils rappelleront l’intérêt de faire appel à l’école de l’asthme pour aider à mieux prendre en charge une maladie parfois difficile à comprendre et à soigner.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.