500 Ferrari roulent pour les malades du cancer

Ici les stars arborent des robes rutilantes et s’appellent Ferrari, Porsche, Bugatti, Maserati, Mercedes. Impossible de les admirer ensemble sauf lors d’événements exceptionnels et les 15 000 spectateurs qui reviennent chaque année ne s’y trompent pas : la XVIIème édition de « sport et collection » qui se tiendra les 3, 4 et 5 juin 2011 sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant (86) est bien l’un des plus prestigieux rassemblements de voitures d’exception. C’est aussi l’un des plus nobles par l’ambition des organisateurs : collecter un troisième million d’euros pour financer la recherche contre le cancer menée au CHU de Poitiers ; cette somme devrait être atteinte lors de la 20ème édition de 2014 !

Ici les stars arborent des robes rutilantes et s’appellent Ferrari, Porsche, Bugatti, Maserati, Mercedes. Impossible de les admirer ensemble sauf lors d’événements exceptionnels et les 15 000 spectateurs qui reviennent chaque année ne s’y trompent pas : la XVIIème édition de « sport et collection » qui se tiendra les 3, 4 et 5 juin 2011 sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant (86) est bien l’un des plus prestigieux rassemblements de voitures d’exception. C’est aussi l’un des plus nobles par l’ambition des organisateurs : collecter un troisième million d’euros pour financer la recherche contre le cancer menée au CHU de Poitiers ; cette somme devrait être atteinte lors de la 20ème édition de 2014 !

Un plateau exceptionnel

Grâce à la participation du Club Ferrari France, de Ferrari West Europe et de Ferrari Classiche, le plateau « Pozzi » fera vibrer le cœur des amateurs de grosses cylindrées avec quatre 333 SP, des 599 XX et GTO … et les anciennes de légende : 250 GTO, 250 GT California…et quelques autres surprises comme la 250 GT Breadvan qui viendra d’Allemagne.
Les supercars seront au rendez-vous : Ferrari 288 GTO, F40, F50, Enzo… et la nouvelle FF, Maserati MC12, Porsche Carrera GT, Bugatti Veyron, Mercedes SLS AMG, Lamborghini Gallardo GT3… et…Aventador, Mc LarenMP4-12 C (si livrée à temps)
Au programme : visites de paddocks, plateaux de démonstration toutes les 30 minutes en alternance avec des séquences baptêmes de piste VIP / grand public, courses, parades, remise de trophées, nocturnes…

En 2010, les 250 000 euros récoltés ont permis au CHU de Poitiers de recruter de nouveaux talents et d’acquérir des équipements coûteux. Quelques exemples…

Ainsi, les  Dr Nicolas Bourmeyster et Lydia Roy, UMR 6187 CNRS, équipe PPCI et CIC INSERM P-802 ont pu engager une technicienne, Nathalie Picirilli, afin de mettre en place la culture de cellules primaires humaines issues de patients atteints de leucémies Bcr-Abl.
Le Dr David Tougeron, chef de clinique assistant, hépato-gastro-entérologie et assistance nutritive, a commandé des réactifs de laboratoire (RT-PCR quantitative pour analyse des biopsies cutanées et dosage ELISA afin de déterminer les taux sanguins du cétuximab) et pu dégager du temps d’attaché de recherche clinique.
Le  Pr Bertrand Debaene, service d’anesthésie réanimation et à Matthieu Boisson, interne en anesthésie réanimation, a lancé uneétude randomisée en double aveugle comparant l’efficacité de la Pregabaline et de l’Hydoxyzine sur score d’anxiété au cours de la pause de dispositif intraveineux de longue durée (GABAPAC)
Pour en savoir plus : http://www.sportetcollection.info/
Prix d’entrée de 10 à 100 euros (gratuit pour les moins de 12 ans)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.