50es journées d’études et de formation des ingénieurs hospitaliers

Les 50es journées d'études et de formation des ingénieurs hospitaliers se tiendront du 16 au 18 juin 2010, au parc d'exposition de Nantes. Alors que le secteur hospitalier se prépare à vivre de profondes mutations avec la mise en oeuvre de la nouvelle loi «hôpital, patients, santé et territoires», la séance plénière inaugurale sera consacrée aux interactions entre espaces urbains et établissements de santé.

Les 50es journées d’études et de formation des ingénieurs hospitaliers se tiendront du 16 au 18 juin 2010, au parc d’exposition de Nantes. Alors que le secteur hospitalier se prépare à vivre de profondes mutations avec la mise en oeuvre de la nouvelle loi «hôpital, patients, santé et territoires», la séance plénière inaugurale sera consacrée aux interactions entre espaces urbains et établissements de santé.

Comme chaque année, les ingénieurs des établissements de santé publics et privés, des agences régionales de santé (ARS) et du Ministère, mais aussi les décideurs et cadres techniques des sociétés industrielles ou des bureaux d’études et d’architecture du secteur de la santé se réunissent pendant 3 jours à l’initiative de l’association des ingénieurs hospitaliers de France (IHF) pour échanger et se former aux technologies et aux innovations de leurs métiers.

Les établissements de santé, pôles structurants et acteurs majeurs de l’aménagement des territoires urbains.
Lors de la séance inaugurale les intervenants analyseront les interactions entre les différentes composantes du contexte urbain (histoire, morphologie, politique de développement urbain, gestion raisonnée des déplacements…) et les enjeux propres aux établissements de santé (développement, regroupement, attractivité, équilibre financier, développement durable…). Ces paramètres doivent être appréhendés dans toute leur complexité car ils conditionnent grandement les potentialités du patrimoine immobilier des hôpitaux et leurs futures orientations.

– Marie-Sophie Desaulle, directeur général de l’ARS Pays de Loire présentera le positionnement des ARS face aux interactions entre l’hôpital et la ville et Christiane Coudrier, directeur général du CHU de Nantes fera un état des lieux des réflexions et des mesures engagées;
– Christian Berehouc, directeur associé de l’agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé (ANAP) et Patrick Langenbach, vice président de l’association des ingénieurs territoriaux de France (AITF) proposeront leurs réflexions sur l’intégration de l’hôpital dans la ville;
– Jean-François Retière, élu de Nantes Métropole et Simone Lagarde, directeur de proximité au CHU de Nantes présenteront les travaux réalisés conjointement dans le cadre du plan de mobilité.

Réservées aux professionnels, ces journées se dérouleront du 16 au 18 juin 2010 au parc des expositions de Nantes. Plus de 300 participants sont attendus.

Au programme de ces journées d’études
– une conférence plénière (l’hôpital et la ville);
– des ateliers techniques centrés notamment sur la problématique construire ou rénover, l’avenir de la biologie hospitalière, l’externalisation, la QSE (qualité, sécurité, environnement) ou encore les contraintes d’hygiène en travaux hospitaliers;
– un forum et des espaces d’exposition des nouveaux concepts et des dernières innovations technologiques;
– la visite – au choix – du projet urbain de l’Ile de Nantes ou du chantier EuroNantes.

À propos d’IHF
Ingénieurs hospitaliers de France est une association fondée en 1956 pour la promotion des technologies de l’ingénierie hospitalière et de la fonction technique à l’hôpital.
Elle est affiliée à la fédération internationale de l’ingénierie hospitalière et est membre fondateur du groupe Europe de cette fédération.
L’IHF regroupe plus de 300 adhérents des métiers de l’ingénierie hospitalière dans les domaines de l’immobilier, de l’équipement médical, de l’informatique, de la qualité, de l’organisation, de la blanchisserie, de la restauration, du transport …
Elle met en oeuvre des réunions techniques régionales, des journées de formation nationales, des formations thématiques et participe à des conférences et des groupes de travail au niveau européen et international. L’IHF assure une veille règlementaire anime son site Internet et travaille à l’amélioration des organisations et du fonctionnement des services techniques et logistiques des établissements hospitaliers.

Plus d’information sur le site www.ihf.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.