5e Prix HELIOSCOPE-GMF attribué au Laboratoire de Parasitologie-Mycologie de Nice

Le Dr Pascal Delaunay, entomologiste médical au Laboratoire de Parasitologie-Mycologie du CHU de Nice s'est vu décerné le 5e Prix HELIOSCOPE-GMF pour son action sur les « Piqûres d’insectes -L’entomologie médicale : la continuité des soins entre l’hôpital, la médecine de ville, le patient et le domicile », mardi 28 mai 2013? dans le cadre du salon Santé Autonomie.

Le Dr Pascal Delaunay, entomologiste médical au Laboratoire de Parasitologie-Mycologie du CHU de Nice s’est vu décerné le 5e Prix  HELIOSCOPE-GMF* pour son action sur les «  Piqûres d’insectes – L’entomologie médicale : la continuité des soins entre l’hôpital, la médecine de ville, le patient et le domicile ». Récompensé parmi plus de 90 dossiers présentés, il a reçu un chèque de 1 500 euros, mardi 28 mai 2013 par la Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et la GMF (Garantie Mutuelle des Fonctionnaires) dans le cadre du salon Santé Autonomie.
Le Dr Pascal Delaunay a formé les hospitaliers publics et privés à la détection d’insectes piqueurs et aux méthodes d’identification de prévention et de lutte en cas d’infestation. Il a conçu un « service à domicile » qui vise à éradiquer la cause d’infestation en utilisant des méthodes de lutte et de prévention respectueuses de l’environnement.
Activités du Dr Delaunay en quelques chiffres : 184 aides téléphoniques ou de terrain en 1 an, 74 logements visités grâce à la collaboration du service de Parasitologie-Mycologie de l’Hôpital Avicennes à Bobigny, 2 891 punaises recueillies pour les équipes de recherche. 
L’entomologiste médical (spécialiste des insectes et acariens responsables de pathologies ) se définit comme la pierre angulaire entre le patient, le médecin et le professionnel. Il concentre son intervention sur les nuisances par piqûres qui restent mal identifiées et donc mal gérées.
*Créé en 1998, le Prix  HELIOSCOPE-GMF récompense des équipes hospitalières qui ont élaboré, réalisé et évalué des actions exemplaires de coopération entre services et métiers de l’hôpital au bénéfice des malades et de leurs proches.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.