6 milliards d’Autres en 6 CHU

6 milliards d'Autres en 6 CHUDu 20 avril au 29 novembre 2010, l'exposition « 6 milliards d'Autres » de Yann Arthus-Bertrand devient itinérante et fait escale dans 6 CHU : Lyon, Marseille, Bordeaux, Grenoble, Limoges et Nancy. Il n'est pas nécessaire de voyager pour découvrir notre planète ; il suffit parfois de se laisser porter au gré des rencontres. C'est un peu la philosophie du projet vidéo « 6 milliards d'Autres » qui dresse le portrait original d'habitants de tous les continents. Après le succès remporté au Grand Palais à Paris, l'exposition devient itinérante et se rend dans les régions au sein de 6 centres hospitaliers universitaires.
6 milliards d'Autres en 6 CHUDu 20 avril au 29 novembre 2010, l’exposition « 6 milliards d’Autres » de Yann Arthus-Bertrand devient itinérante et fait escale dans 6 CHU : Lyon, Marseille, Bordeaux, Grenoble, Limoges et Nancy. Il n’est pas nécessaire de voyager pour découvrir notre planète ; il suffit parfois de se laisser porter au gré des rencontres. C’est un peu la philosophie du projet vidéo « 6 milliards d’Autres » qui dresse le portrait original d’habitants de tous les continents. Après le succès remporté au Grand Palais à Paris, l’exposition devient itinérante et se rend dans les régions au sein de 6 centres hospitaliers universitaires. Du 20 avril au 29 novembre 2010, patients, personnels et visiteurs découvriront les témoignages d’hommes et de femmes de 78 nations et leurs réponses aux questions universelles que sont le bonheur, le sens de la vie… Un face à face singulier qui révèle l’incroyable diversité des sentiments humains et leur étonnante unicité. Un tour du monde d’une richesse et d’une authenticité exceptionnelles.

Première escale : Lyon du 20 avril au 24 mai. Puis Marseille du 25 mai au 17 juin, Bordeaux du 18 juin au 24 août, Grenoble du 25 août au 27 septembre, Limoges du 28 septembre au 28 octobre et Nancy 29 octobre au 29 novembre 2010.

“6 milliards d’Autres” a vocation à être partagé avec le plus grand nombre. Au Grand Palais j’ai été bouleversé par la manière dont les visiteurs malades recevaient les témoignages des personnes que nous avions interviewées. Il était donc important que ces paroles soient entendues dans les hôpitaux.» explique Yann Arthus-Bertrand. La rencontre entre les équipes de BNP Paribas et la direction générale du CHU de Bordeaux a fait naître l’idée de montrer cette oeuvre en milieu hospitalier.

Les CHU se devaient de relayer ce message universel de fraternité
Promoteurs d’une certaine conception de la solidarité, les CHU français ont pour devise « Soigner tout Homme et tout l’Homme » et pour missions le soin, l’enseignement, la recherche et l’innovation. Présents auprès des 6 milliards d’Autres quand se déchaîne la souffrance, les hospitaliers savent déployer dans l’urgence et sur tous les fronts des trésors de générosité et de professionnalisme pour porter assistance aux populations. « De cette lutte au quotidien contre la douleur, contre l’arbitraire et l’injustice des maladies, les hospitaliers ont appris la connaissance intime des êtres et le respect de la parole de chacun. » reconnaît Paul Castel, Président de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU. Le directeur général des Hospices Civils de Lyon rappelle à cette occasion la dimension internationale des CHU : « Les hôpitaux universitaires français ont apporté à l’humanité 80 premières mondiales en 52 ans d’existence. Et au-delà de cette contribution essentielle au progrès médical, les CHU se mobilisent pour soulager les populations en détresse. Ainsi, alors que rien ne l’y oblige, chaque établissement assure en moyenne 5 missions humanitaires par an, envoie des équipements et des matériels à destination de 4 pays en développement et accueille près 70 professionnels étrangers en stage. » Et de préciser : « Je ne compte pas -parce que cela est impossible- les multiples programmes de soins menés auprès des plus démunis par des soignants et médecins bénévoles durant leurs congés. Engagements individuels qu’aucune statistique ne répertorie et qui font la fierté du métier d’hospitalier ».

Les 32 CHRU ont également signé 450 conventions internationales. 23 d’entre eux adhèrent au groupement d’intérêt public Esther qui contribue à la prise en charge globale des personnes vivant avec le sida dans 18 pays d’Afrique et d’Asie du Sud-Est, en leur fournissant un appui scientifique, technique et financier. Enfin, Chaque CHRU participe en moyenne à 21 programmes de recherche internationaux

Le tour de France de l’exposition
20 avril – 24 mai : Hôpital Femme-Mère-Enfant – Hospices Civils de Lyon
25 mai – 17 juin : Hôpital Nord – Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille
18 juin – 24 août : Hôpital Pellegrin – CHU de Bordeaux
25 août – 27 septembre : Hôpital Albert Michallon – CHU de Grenoble
28 septembre – 28 octobre : Hôpital Dupuytren – CHU de Limoges
29 octobre – 29 novembre : Institut lorrain du coeur et des vaisseaux Louis Mathieu – CHU de Nancy

L’exposition 6 milliards d’autres
L’exposition « 6 milliards d’Autres » s’est tenue avec succès au Grand Palais de Paris en janvier 2009 attirant un public de tous âges et de toutes nationalités. Au total 150 000 entrées ont été enregistrées

6 milliards d’autres c’est : 5 600 portraits filmés par 6 reporters, 4 ans de tournage dans 78 pays.

Exemples de témoignages

Bonheur
TORRES Teresa, Vit en BOLIVIE
Je crois que j’en ai beaucoup. Mais le moment qui m’a donné le plus de joie, c’était avec ma grand-mère, un après-midi, dans la terrasse, quand elle m’apprenait à tricoter au crochet, avec une aiguille. Elle était convaincue qu’elle m’enseignait quelque chose de très important. Ça a été un très joli moment.

Epreuve
ZEIMER Moussia, Vit à Tel Aviv, ISRAËL
J’ai été élevée par mes grand-parents. J’ai connu le paradis sur terre, vraiment jusqu’à 5 ans. Arrivée à Paris, je ne connaissais pas la langue donc j’ai appris deux, trois mots. Par exemple, quel était le lien avec mes parents ? Je disais : « Monsieur Papa et Madame Maman ». Je croyais que c’était leur nom. Ils m’ont dit : « Ecoute, arrête de faire ça, on dit papa, maman. » J’ai dit : « Ah bon. Papa, maman c’est un prénom, c’est tout. » Et un jour en sortant avec maman dans la rue, je me souviens, c’était à Paris, rue Réaumur. Je regarde maman comme l’enfant qui avais tant appris ce qu’est aimer, recevoir de l’amour. J’ai dit : « Maman, pourquoi tu ne m’aimes pas ?  » Ma mère m’a répondu :  » Tu es ma fille. Tu es ma fille alors je t’aime. Mais je ne t’ai pas voulue. » Et devant cette révélation, devant le courage de cette femme, devant cette vérité, c’était fini, j’étais construite pour la vie.

Pour plus d’informations : www.6milliardsdautres.org

Téléchargez le dossier de presse

6 milliards d’Autres est un projet de GOODPLANET, soutenu par BNP PARIBAS

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.