7 établissements fondent le Réseau Alcool-Toxiques du Ponant

Fondé au cours de l'été 2007, le Réseau Alcool-Toxiques du Ponant réunit 7 établissements et services hospitaliers du Nord-Finistère désireux de mutualiser leurs efforts dans les domaines de l'Alcoologie et de l'Addictologie. La création de ce réseau est le fruit de 6 ans de travaux de groupes autour des conduites addictives, de remise en question, de volonté de mieux collaborer pour améliorer le service rendu aux patients. Cette dynamique répond aussi aux souhaits de l'ARH et des tutelles qui encouragent le développement des complémentarités.

Fondé au cours de l’été 2007, le Réseau Alcool-Toxiques du Ponant réunit 7 établissements et services hospitaliers du Nord-Finistère désireux de mutualiser leurs efforts dans les domaines de l’Alcoologie et de l’Addictologie. La création de ce réseau est le fruit de 6 ans de travaux de groupes autour des conduites addictives, de remise en question, de volonté de mieux collaborer pour améliorer le service rendu aux patients. Cette dynamique répond aussi aux souhaits de l’ARH et des tutelles qui encouragent le développement des complémentarités.

Le réseau poursuit plusieurs objectifs au premier rang desquels figure l’optimisation de l’organisation des services et la complémentarité de l’offre, la volonté d’encourager les échanges et les collaborations (formation des professionnels, analyse des pratiques…).
Le réseau s’engage également à mettre en oeuvre une politique de prévention et d’information auprès des différents publics, à participer à des missions de recherche et d’enseignement.

Afin de remplir ces missions le réseau développera des actions d’information en direction du grand public et des colloques à l’attention des professionnels de santé et des médecins généralistes en particulier. Les membres du réseau pourront aussi prendre part à
des ateliers d’analyses et d’échanges autour des pratiques professionnelles et à des sessions communes de formation continue.

A leur actif, les partenaires affichent deux colloques d’addictologie – le prochain se déroulera le 11 octobre 2007 « Les ivresses » à Landerneau – des ateliers d’échanges de pratiques professionnelles et de connaissances (8 à ce jour) et une fiche de liaison de pré admission en service d’alcoologie.

Le réseau est ouvert à l’adhésion des publics suivants
– professionnels de santé, adhérant à titre individuel ou au titre de leurs associations professionnelles.
– associations d’usagers ou à objet sanitaire.
– professionnels ou organismes de la prévention en alcoologie et/ou addictologie.
– collectivités locales, etc…

Les partenaires à l’origine du réseau
– Le Centre Hospitalier Universitaire de Brest – Service d’addictologie – Lasègue-Hôpital de Bohars.
– Le Centre Hospitalier des Pays de Morlaix – Service d’Alcoologie – Buhez Nevez.
– L’Hôpital d’Instruction des Armées Clermont Tonnerre de Brest – Service de Psychiatrie.
– Le Centre Hospitalier Ferdinand Grall de Landerneau – Unité d’Alcoologie-Addictologie de liaison – Yan’Dargent.
– L’Hôpital local LeJeune – CSA l’Estran de Saint-Renan.
– L’Association Ty Yann de Brest – Pôle d’Alcoologie-Addictologie – Services Ker Digor et Ar Styvel.
– La Clinique Pen an Dalar de Guipavas.

Association type loi de 1901, le réseau a installé son siège au Centre Hospitalier Ferdinand Grall, BP 719, 29207 LANDERNEAU Cedex.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.