7 propositions pour l’évaluation des CHRU

Réunies aux Assises de Strasbourg, les 17 et 18 mars 2005, les trois conférences hospitalo-universitaires - Conférence des Doyens de faculté de médecine, Conférence des Directeurs Généraux de CHU, Conférence des Présidents de CME de CHU - ont présenté à Monsieur Philippe Douste-Blazy, Ministre des solidarités, de la santé et de la famille, sept mesures nouvelles pour que l'évaluation des CHU prenne davantage en compte leur rôle pivot dans le système de santé et leurs missions spécifiques de soins de recours, d'innovation, d'enseignement et de recherche. (A découvrir les photos de l'événement et les retombées presse...)

Réunies aux Assises de Strasbourg, les 17 et 18 mars 2005, les trois conférences hospitalo-universitaires – Conférence des Doyens de faculté de médecine, Conférence des Directeurs Généraux de CHU, Conférence des Présidents de CME de CHU – ont présenté à Monsieur Philippe Douste-Blazy, Ministre des solidarités, de la santé et de la famille, sept mesures nouvelles pour que l’évaluation des CHU prenne davantage en compte leur rôle pivot dans le système de santé et leurs missions spécifiques de soins de recours, d’innovation, d’enseignement et de recherche.

Les responsables ont insisté sur la nécessité de conduire l’évaluation des CHU en partenariat avec les gestionnaires et les professionnels de santé, les responsables de la société civile et des experts nommés par les ministères chargés de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la santé.

Evaluation de l’enseignement et de la recherche

1 – Elle doit être harmonisée (avec le contrat quadriennal recherche et l’évaluation quadriennale des enseignants) et régulière (tous les 10 ans, avec un rapport d’étape tous les 5 ans).

2 – L’évaluation scientifique doit dégager la pertinence au niveau de l’établissement de la stratégie des activités de recherche, la cohérence et la faisabilité des moyens dédiés à la réalisation des projets définis par l’établissement. Elle doit être transparente, et faire appel à des experts extérieurs, avec communication des résultats aux équipes évaluées.

3 – Au plan individuel, cette évaluation doit être prise en compte pour les nominations et la promotion des enseignants hospitalo-universitaires, notamment pour leurs activités pédagogiques

Evaluation des pratiques médicales

4 – L’évaluation quinquennale de chaque praticien doit se faire en fonction de la satisfaction aux exigences de l’E.P.P. (évaluation des pratiques professionnelles) et de l’adéquation de ses pratiques avec la politique du CHU auquel il est lié par contrat.

5 – L’accréditation des établissements doit prendre en compte davantage la spécificité des missions de soins des CHU (référence, innovation, …)

Evaluation du management

6 – Au sein des CHU, un intéressement collectif et individuel doit être mis en place pour les différents niveaux de responsabilités, notamment pour ceux liés aux contrats de pôles.

7 – La mobilité intra et inter-CHU, inter-régionale, voire nationale ou européenne, doit être rendue opérationnelle pour les équipes tant de direction que médicales.

Philippe Douste-Blazy, Ministre des solidarités, de la santé et de la famille prêt à réaliser un classement des services hospitalo-universitaires avec l’aide méthodologique des responsables hospitalo-universitaires.

Conférence de presse : Une évaluation des CH et U concertée et adaptée à leurs missions

De gauche à droite : Professeur Pierre Fuentes, Président de la Conférence des Présidents de Commissions Médicales d’Etablissements de CHRU, Président de la CME de l’Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille, Professeur Bernard Charpentier, Président de la Conférence des Doyens de Facultés de médecine, Doyen de la Faculté de médecine de Paris-Sud, Monsieur Paul Castel, Président de la Conférence des Directeurs Généraux de CHRU, Directeur Général du CHU de Strasbourg

Retombées presse au 21 mars 2005

Presse nationale

17 mars 05
Les Echos
– L’intéressement est en passe de se développer dans les hôpitaux
AFP – M. Douste-Blazy pour un « hit-parade des services hospitalo-universitaires »

18 mars 05
Le Figaro – Hôpitaux, Douste-Blazy prêt à faire un hit-parade
TF1 journal de 20h – Tournage dans le service du Pr Francis Schneider

19 mars 05 et 20 mars 05
Le Figaro – Les CHU prônent l’évaluation et l’intéressement
Libération – Questions à Paul Castel, directeur de CHU

Presse régionale

17 mars 05 18h rediffusée le 18 aux journaux du matin
France bleu Alsace – Interview de Paul Castel
France 3 Alsace 19/20 – Tournage dans le service du Pr Jaeck (enquête ISO )

18 mars 05
Dernières Nouvelles d’Alsace – L’évaluation comme thème central
L’Alsace – Sept propositions pour évaluer les CHU

Presse spécialisée

9 mars 2005
APM – Les IXèmes assises hospitalo-universitaires aborderont le thème de l’évaluation

14 mars 05
Panorama du Médecin – Bernard Charpentier : l’évaluateur des CHU

17 mars 05
APM – Malgré l’inquiétude des responsables hospitaliers universitaires, le ministre de la Santé réaffirme sa volonté de moderniser la recherche dans les CHU

18 mars 05
APM – Les responsables hospitalo-universitaires font sept propositions sur l’évaluation au gouvernement

21 mars 05
Le Quotidien du médecin – Les CHU veulent développer la culture de l’évaluation
Hospimédia – Assises hospitalo-universitaires – Les propositions des CHU pour une évaluation sur mesure

Pour plus d’information :
./fileadmin/reseau-chu/docs/dossier_de_presse_IX_assises.pdf

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.