7 volontaires en service civique initiés à l’accueil et à l’orientation des patients

Agés de 18 à 24 ans, les 7 nouvelles recrues guident les automobilistes en quête d'une place de parking, orientent les usagers à leur entrée dans les halls de l’Hôpital Nord voire les accompagnent dans les services quand le parcours est trop complexe. L’un d’entre eux participe aussi à l’animation au sein du pôle de gériatrie.

Agés de 18 à 24 ans, les 7 nouvelles recrues guident les automobilistes en quête d’une place de parking, orientent les usagers à leur entrée dans les halls de l’Hôpital Nord voire les accompagnent dans les services quand le parcours est trop complexe. L’un d’entre eux participe aussi à l’animation au sein du pôle de gériatrie. Recrutés depuis le 7 septembre et pour une période de 6 mois, ces jeunes vont recevoir une solide formation sur le monde hospitalier, univers que la plupart d’entre eux découvre pour la première fois. Ils seront initiés aux techniques d’accueil et à la gestion de l’agressivité. Cette immersion dans le monde du travail les aidera à confirmer leur projet professionnel et suscitera peut-être chez eux une vocation hospitalière.
Un engagement fort du CHU
La santé constitue l’un des neufs domaines d’interventions reconnus prioritaires par la Nation pour le développement du service civique. A travers la mise en place de ce dispositif, le CHU s’engage une nouvelle fois en faveur d’un accueil de qualité tout en offrant aux jeunes de toutes origines la possibilité de participer à des missions concrètes. Le CHU réaffirme ainsi son attachement aux valeurs du service public. Solidaire, il participe à l’insertion des demandeurs d’emploi du territoire de Saint-Etienne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.