8, 5 millions € pour le plus grand centre français de pédagogie active et de simulation en santé

Grand emprunt - Investissements d’avenir : le projet de Centre de pédagogie active et de simulation en santé - CPA-SimUSanté© - est lauréat de l’appel à projets national «Initiatives d’excellence en formation innovantes - IDEFI » lancé en octobre 2011 par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le Commissariat général à l’Investissement.

Grand emprunt – Investissements d’avenir : le projet de Centre de pédagogie active et de simulation en santé  – CPA-SimUSanté© – est lauréat de l’appel à projets national  «Initiatives d’excellence en formation innovantes – IDEFI» lancé en octobre 2011 par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le Commissariat général à l’Investissement.
Porté par le CHU d’Amiens en partenariat avec l’Université de Picardie Jules Verne,  l’Institut Faire Faces et le Groupement de coopération sanitaire qui réunit les 11 Instituts de formation en soins infirmiers de Picardie, le futur CPA SimUSanté© sera installé à proximité immédiate du Nouveau CHU Amiens Picardie. Il recevra une dotation de 8,5 millions €, un des trois financements les trois plus importants attribués aux 37 projets retenus sur un total de 93 !

Le caractère innovant du Centre de pédagogie active et de simulation en santé CPA- SimUSanté© repose sur une nouvelle approche du transfert des connaissances fondé sur le partage des connaissances : apprendre ensemble pour soigner mieux, la mise en situation : reproduire l’environnement de soins pour apprendre mieux et sur un apprentissage collectif et individuel : apprendre autrement.
Ce pôle de référence de formation initiale et continue des professionnels de santé sera doté d’un plateau de simulation partagé et interdisciplinaire à la pointe du progrès : salles et d’équipements reproduisant fidèlement différents lieux de soins (domicile, cabinet médical, salle d’urgence, bloc opératoire, salle de naissance, radiothérapie, …), de mannequins, notamment haute fidélité et d’équipements d’enregistrements vidéo des séquences de formation.
Les professionnels s’entraineront en équipe à la prise en charge de situations médicales complexes et, via l’enregistrement vidéo des séquences d’apprentissage, analyseront en temps réel les processus décisionnels et les comportements en équipe et face au patient simulé.
Enfin, des outils de e-learning seront créés pour développer la formation à distance des professionnels de santé.

Le centre  sera ouvert aux professionnels formés au CHU (étudiants des U.F.R. de médecine et de pharmacie, élèves des 12 écoles et instituts de formation, Centre d’enseignement et soins d’urgence) et à tout professionnel souhaitant bénéficier d’une formation en santé, sur place ou en e-learning.
 
L’appel à projets
« Initiatives d’excellence en formation innovantes » vise à soutenir des projets emblématiques et innovants en matière de formation dans l’enseignement supérieur. 93 projets ont été déposés, parmi lesquels 37 ont été retenus par un jury international dont le projet CPA SimUSanté©

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.