« 80 % des locaux du CHU de Nice seront neufs ou rénovés d’ici à 2025»:Charles Guepratte, directeur général

Ce 23 septembre, Christian Estrosi, maire de Nice, président de la métropole Nice Côte d’Azur, président délégué de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, président du conseil de surveillance du CHU de Nice et Charles Guepratte, directeur général du CHU de Nice, ont présenté les évolutions architecturales de l’hôpital l’Archet 2, étape majeure de son schéma directeur immobilier.

Ce 23 septembre, Christian Estrosi, maire de Nice, président de la métropole Nice Côte d’Azur, président délégué de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, président du conseil de surveillance du CHU de Nice, et Charles Guepratte, directeur général du CHU de Nice, ont présenté  les évolutions architecturales de l’hôpital l’Archet 2, étape majeure de son schéma directeur immobilier.
« Ce sont plus d’une dizaine de projets de modernisation qui vont être menés sur l’Archet 2 d’ici à 2026 pour un montant total de 32 M€. Il s’agit d’une transformation au service du projet médical du CHU permettant de développer la cancérologie, de regrouper les soins critiques et de conforter les activités pédiatriques pour lesquelles le CHU est l’établissement de recours pour la moitié de la région PACA (maternité de niveau 3,  réanimation néonatale, onco-hématologie pédiatrique). C’est une évolution rapide et agile, réalisée en site occupé et relativement peu coûteuse au regard de sa plus-value en matière de qualité de prise en charge et d’amélioration du confort des patients, des familles et des personnels  », a souligné Charles Guepratte, directeur général du CHU de Nice
Christian Estrosi, Maire de Nice, Président du Conseil de Surveillance du CHU de Nice a, quant à lui, rappelé les opérations déjà réalisées « Les premières grandes étapes du plan de modernisation du CHU, concernent l’hôpital l’Archet, élément essentiel de l’équilibre de l’offre sanitaire publique de Nice.  Plusieurs opérations ont déjà été réalisées telle que la rénovation de l’unité de soins techniques continus post-opératoires, la nouvelle unité de Néonatologie et la mise en service de la nouvelle unité de Pharmacotechnie. La modernisation de l’hôpital l’Archet va se poursuivre avec l’ouverture du nouveau service d’Orthogénie, la réorganisation du service d’Onco-Hématologie Pédiatrique et la création du nouveau service de Médecine Digestive Aigüe. » 

Visite du site de l’Archet en pleine mutation

A l’ouest de la métropole, l’hôpital l’Archet sera profondément modernisé et organisé autour de la cancérologie, des activités ambulatoires et des soins critiques. Certaines activités actuellement présentes sur l’Archet 1 seront transférées vers les sites de Cimiez et Pasteur. Les autres seront progressivement rassemblées sur l’Archet 2. La nouvelle organisation facilitera le parcours des patients, avec sur un même étage des activités de nature identique en termes de prise en charge et de spécialité : soins critiques aux niveaux supérieurs, hospitalisations complètes sur les premiers niveaux, consultations et hôpital de jour au rez-de-chaussée, blocs opératoires et imagerie aux niveaux inférieurs.
 
L’Archet 2 : Rénovation des soins techniques continus post opératoires (stcpo) ©CHU de Nice

L’Archet 2 : Rénovation entière du service de néonatalogie et création de chambres d’hospitalisation individuelles réunissant parents et nouveaux nés. ©CHU de Nice

L’Archet 2 : La plateforme de pharmacotechnie, utilise des technologies de pointe pour une préparation plus rapide des chimiothérapies innovantes et rendre possible la centralisation de certaines préparations pharmaceutiques à l’échelle du GHT. ©CHU de Nice

Entre 2019 et 2021

La modernisation de l’hôpital l’Archet va se poursuivre avec l’ouverture du nouveau service d’Orthogénie et la rénovation des salles d’intervention de la procréation médicalement assistée la réorganisation du service d’onco-hématologie pédiatrique ainsi que la création du nouveau service de médecine digestive aigüe.

Entre 2019 et 2026

Les travaux s’achèveront en 2026 avec le nouveau laboratoire de génétique,  un plateau pluridisciplinaire d’oncologie réunissant les consultations et les hôpitaux de jour pour fluidifier le parcours des personnes atteintes de cancer.
Un nouveau plateau d’imagerie médicale sera organisé autour de la radiologie interventionnelle, l’imagerie conventionnelle et la médecine nucléaire.
Un nouvel étage sera dédié aux soins critiques qui seront regroupés et organisés autour des chambres de réanimation médico-chirurgicales, de surveillance continue et de soins intensifs.
Enfin, la création d’une unité de chirurgie ambulatoire apportera une réponse aux nouvelles attentes des patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.