Implantés tous deux sur la Commune de Tende dans les Alpes-Maritimes, le Centre Hospitalier de proximité St-Lazare et le CHU de NICE partagent la même direction à compter de ce lundi 15 avril 2019. Les deux hôpitaux gardent cependant leur autonomie juridique, administrative et financière et l’ensemble de leurs prérogatives et obligations respectives.
Implantés tous deux sur la Commune de Tende dans les Alpes-Maritimes, le Centre Hospitalier de proximité St-Lazare et le CHU de NICE partagent la même direction à compter de ce lundi 15 avril 2019. Les deux hôpitaux gardent cependant leur autonomie juridique, administrative et financière et l’ensemble de leurs prérogatives et obligations respectives.
Initiée par l’Agence Régionale de Santé (ARS) Provence Alpes Côte d’Azur, la démarche est soutenue par les Présidents des Conseils de Surveillance des deux hôpitaux, attentifs au maintien de l’emploi généré par l’activité hospitalière, Christian Estrosi*, Maire de Nice,  Monsieur Jean-Pierre Vassallo, Maire de Tende. Charles Guepratte, Directeur Général du CHU de Nice est désormais à la tête des deux établissements. 
Le Directeur unique proposera aux Conseils de Surveillance et à l’ARS des projets communs afin d’optimiser la qualité des prises en charge des résidents et des patients sur les 2 sites de Tende. Sur ce territoire de moyenne montagne et de la Haute Vallée de la Roya. la nouvelle alliance va faciliter les parcours de soins des patients et des résidents   et apporter une offre en santé coordonnée à l’ensemble de la population. Des partenariats seront déployés dans les champs médical, soignant, logistique, technique et administratif. 
La complémentarité des deux hôpitaux et leur synergie favorisant les relations ville-hôpital notamment avec les professionnels de santé libéraux.
Quelques chiffres : Hôpital du CHU de NICE situé à Tende 
•  80 lits de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) ;
•  40 lits de Soins de Longue Durée (SLD) ; 
•  83 lits d’EHPAD ;
Centre Hospitalier de proximité St-Lazare de Tende
•  5 lits de Médecine ; 
•  73 lits d’EHPAD ; 
•  50 lits de Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) dont 10 spécialisés pour patients Alzheimer ;
•  1 équipe spécialisée Alzheimer ; 
•  30 places de service de portage de repas à domicile.

 *Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur,

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.