A la découverte des jardins secrets

En écho au thème des 29es Journées européennes du patrimoine « les patrimoines cachés », le CHU de Nancy et 5 établissements accueillant des personnes âgées organisent pour la première fois, un rallye-découverte des espaces verts dédiés aux patients, le 16 septembre 2012. Une initiative grand public inédite, soutenue par l’association nationale « Jardins et santé ». Lancée dans 4 régions pilotes en France, dont la Lorraine, cette campagne sera accompagnée d'un appel aux dons en faveur de la création de jardins thérapeutiques dans les établissements.

En écho au thème des 29es Journées européennes du patrimoine « les patrimoines cachés », le CHU de Nancy et 5 établissements accueillant des personnes âgées organisent pour la première fois, un rallye-découverte des espaces verts dédiés aux patients, le 16 septembre 2012. Une initiative grand public inédite, soutenue par l’association nationale «Jardins et santé». Lancée dans 4 régions pilotes en France, dont la Lorraine, cette campagne sera accompagnée d’un appel aux dons en faveur de la création de jardins thérapeutiques dans les établissements.
Plus une balade découverte qu’une compétition sportive , le Rallye des jardins secrets est l’occasion d’ouvrir les portes des établissements à d’autres publics et de sensibiliser la populatin à la nécessité d’associer le « vert » à l’environnement des personnes âgées. Cette première édition rassemble le CHU de Nancy et 5 autres établissements ayant répondu à son appel : à Nancy la Maison Hospitalière St Charles, la Maison de retraite Simon Bénichou et la Maison de retraite Korian Plaisance, à Laxou la Résidence l’Oseraie, ainsi que la Maison de retraite de Rosières-aux-Salines.
Le temps d’une promenade, les visiteurs découvriront des lieux insoupçonnés en centre ville, véritables parenthèses urbaines à l’architecture parfois étonnante. Ils apprécieront les espaces fleuris ouverts sur la campagne environnante. Une toute autre façon d’appréhender l’univers des maisons de retraite et des établissements hospitaliers.

La France reste encore timide dans ses initiatives autour des espaces verts à visée thérapeutique : les préconisations du plan Alzheimer sont peu appliquées et le jardin n’est pas référencé dans la rubrique « thérapies non médicamenteuses ». Les effets du jardin et du jardinage sur les patients n’ont pas encore été scientifiquement mesurés d’où un certain scepticisme d’une partie du corps médical et des responsables d’établissements. A ceux qui avancent l’argument du coût lié à l’entretien d’un jardin, « Jardins et Santé » répond par la diminution d’un certain nombre de médications liées à l’anxiété, l’irritabilité ou la dépression et par une amélioration du confort de vie des patients et des résidents.

Une position confortée par le retour d’expérience du CHU de Nancy en la matière, à travers son jardin « art, mémoire et vie ». Inauguré en 2010, l’espace alliant nature, art et culture est dédié à plus d’une centaine de patients atteints de la maladie d’Alzheimer et à leurs proches. Lieu de recherche sur les prises en charge non médicamenteuses et les apports thérapeutiques des jardins, l’espace du CHU à la configuration sans équivalent en France, contribue à l’amélioration des connaissances, des pratiques et à l’élaboration de recommandations pour d’autres établissements et structures.

Le Rallye des jardins secrets

Dimanche 16 septembre 2012, départ d’un des lieux laissé au choix des participants pour une arrivée en fin d’après-midi au jardin de l’hôpital St Julien où sera proposée une visite horticole du lieu. Participation gratuite.

En savoir + sur l’opération nationale « Un jardin pour ma mémoire » : www.jardins-sante.org

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.