A Lille une course inédite de 50 binômes patient-professionnel

"Je cours avec mon doc !" Le 1er septembre 50 patients associés à 50 professionnels du CHU de Lille vont courir en binômes. Ensemble ils prendront le départ d'une des différentes courses du semimarathon de la Brader'y ; lieu emblématique du Grand Boulevard au cœur de la métropole. Une première en France qui les mènera du Pont Clémenceau à Marcq-en-Baroeul.

"Je cours avec mon doc !" Le 1er septembre 50 patients associés à 50 professionnels du CHU de Lille vont courir en binômes. Ensemble ils prendront  le départ d’une des différentes courses du semimarathon de la Brader’y ; lieu emblématique du Grand Boulevard au cœur de la métropole.  Une première en France qui les mènera du Pont Clémenceau à Marcq-en-Baroeul. 
La relation de soin, au-delà de la maladie
Médecins, femmes enceintes, infirmiers, aides soignants, enfants et personnes âgées, personnels administratifs et techniques, patients greffés, personnes atteintes de cancer … Ces 50 teams courront  afin de témoigner du lien humain exceptionnel qui les unis, au delà de la lutte contre la maladie.
Engagé dans une démarche de prévention, le CHU souhaite ainsi sensibiliser le grand public à l’importance de l’activité sportive, pour prévenir, mais aussi accompagner la prise en charge d’un grand nombre de maladies.
Un message d’espoir, un exemple d’alliance soignants-soignés et…  un nouveau défi à relever pour les binômes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.