A Montpellier, la médecine régénératrice a son institut !

120 chercheurs sont attendus dans le nouvel Institut de Recherche en Biothérapie, un laboratoire appelé à devenir l'un des centres européens leader dans le domaine de la médecine régénératrice.

120 chercheurs sont attendus dans le nouvel Institut de Recherche en Biothérapie, un laboratoire appelé à devenir l’un des centres européens leader dans le domaine de la médecine régénératrice.

Ce haut lieu de la médecine du futur est placé sous la responsabilité du Pr Bernard Klein. Inauguré le 17 décembre 2007, le centre accueillera les scientifiques spécialisés dans le développement des cellules médicaments capables de réparer les tissus ou des organes défectueux. Une avancée thérapeutique rendue possible grâce aux recherches sur les cellules souches embryonnaires. Ces biothérapies vont révolutionner les traitements des cancers, maladies osseuses et cartilagineuses, insuffisance cardiaque, diabète, hépatites, maladies musculaires et maladies neurodégénératives…

« Avec ce nouvel institut, le CHRU de Montpellier s’inscrit dans un futur d’excellence. » se réjouit Alain Manville, directeur général du CHRU.

L’ Institut de Recherche en Biothérapie est l’outil indispensable dont la Région Languedoc-Roussillon avait besoin. Il est porté par le CHRU de Montpellier, l’Inserm, l’Université Montpellier 1 et soutenu par la Région Languedoc-Roussillon, Montpellier-Agglomération et l’Association Française de Myopathie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.