Unique en France par son ampleur, sa pérennité et son soutien dynamique aux chercheurs du CHU de Poitiers, le grand rassemblement de voitures de collection « 500 Ferrari contre le cancer » célébrera sa 25ème édition sur le circuit du Val-de-Vienne au Vigeant (86) du 30 mai au 2 juin 2019. A cette occasion, les organisateurs voient les choses en grand, en très grand !

Unique en France par son ampleur, sa pérennité et son soutien dynamique aux chercheurs du CHU de Poitiers, le grand rassemblement de voitures de collection « 500 Ferrari contre le cancer » célébrera sa 25ème édition sur le circuit du Val-de-Vienne au Vigeant (86) du 30 mai au 2 juin 2019. A cette occasion, les organisateurs voient les choses en grand, en très grand  !
Un show à couper le souffle
"Sport et collection", c’est plus de 4 millions d’euros de dons récoltés depuis 1995 pour financer les projets de recherche contre le cancer pilotés par les équipes du CHU de Poitiers. C’est aussi un spectacle d’exception avec un défilé de plus de 1 000 voitures de rêve dont 500 Ferrari. Au-dessus des cylindrés rutilantes, l’armée de l’aire produira le show époustouflant de la Patrouille de France et de ses Rafale. Les visiteurs auront aussi la surprise de découvrir "un hommage aux 24h du Mans à travers deux expositions et la présence de voitures emblématiques de cette course mythique", annonce Jean-Pierre Doury, le président de Sport et Collection, qui espère récolter au moins 300 000€ de dons pour le CHU de Poitiers. 
A ses côtés, le Pr Jean-Marc Tourani, chef du pôle cancérologie du CHU, assure que cinq projets au moins seront retenus par les experts du conseil scientifique de Sport et Collection : " Ce sont des programmes de recherche très prometteurs dans tous les domaines de la cancérologie. La sélection a été faite en avril par le conseil scientifique".
Pour la toute première fois, les pharmaciens sont partenaires de l’événement. A cette l’occasion, ils ont créé et installés des tirelires dans les officines de la Vienne. "C’est notre façon de soutenir la recherche : réunir les oboles de nos clients à l’image de l’opération Pièces Jaunes. Il s’agit là d’une initiative conjointe du département et de l’URPS des pharmaciens" se réjouit François Epinette, pharmacien, représentant de l’union régionale des professionnels de santé.
Rendez-vous est donné au public pour d’inoubliables baptêmes à bord de véhicules de rêve et rejoindre ainsi une enthousiasmante aventure qui conjugue sport automobile, science et solidarité contre le cancer.
Pour en savoir plus et s’inscrire
http://www.sportetcollection.info/

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.

Céline Meguerditchian : “la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu un combat au quotidien”

Lorsque nous rencontrons Céline Meguerditchian dans son bureau, nous savons déjà que l’interview ne sera pas un entretien fleuve. Car pour celle qui a été nommée cheffe des urgences adultes de la Timone (AP-HM) il y a six mois, le temps est un luxe. Entre les appels qui ne s’arrêtent jamais, elle aura néanmoins réussi à nous parler durant une vingtaine de minutes de sa mission, du fonctionnement d’un service en sous-effectif qui doit compter sur des docteurs junior en plein été, et de ce qui fait de la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu « un combat » au quotidien.

Gaétan Basile, taulier tranquille des ECN

Et dire qu’à quelques heures près, on aurait pu le rater. Ciao Bordeaux, bonjour Capbreton ! Tout cela pour une histoire de vacances bien méritées après une sixième année de médecine particulièrement dense. Silhouette longiligne et sourire réservé, Gaetan Basile incarne plutôt bien la force tranquille. Lorsqu’on le retrouve pour parler de sa première place aux concours des ECNi sur plus de 9000 candidats, le Landais de 23 ans, auréolé de la réussite, répond avec calme et simplicité. Sans jamais s’enflammer.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.