A Rouen, la chirurgie ambulatoire pédiatrique fête ses 30 ans et élargit son offre

Lors de sa création en 1985, l’unité ambulatoire de chirurgie pédiatrique, était particulièrement innovante en France. En effet, si le principe de «l’hospitalisation de jour» était acquis et même déjà développé dans plusieurs villes françaises, en revanche il existait peu d’unités fonctionnelles uniquement dédiées aux enfants opérés le matin et qui rentraient chez eux le soir. Dans ce domaine Rouen a fait office de précurseur.

Lors de sa création en 1985, l’unité ambulatoire de chirurgie pédiatrique, était particulièrement innovante en France. En effet, si le principe de «l’hospitalisation de jour» était acquis et même déjà développé dans plusieurs villes françaises, en revanche il existait peu d’unités fonctionnelles uniquement dédiées aux enfants opérés le matin et qui rentraient chez eux le soir. Dans ce domaine Rouen a fait office de précurseur.

En 30 ans, l’activité de l’unité a fortement progressé, passant de 500 patients la première année à 1860 en 2013. 50 % des enfants opérés en chirurgie pédiatrique sont aujourd’hui pris en charge en hospitalisation ambulatoire. En plus des actes réalisés sous anesthésie générale, 846 enfants ont été hospitalisés pour des soins externes, tels que des bilans préopératoires, préparations préopératoires…
 
Les chirurgies éligibles à l’ambulatoire sont de plus en plus nombreuses : En particulier, les prochains développements porteront sur des actes chirurgicaux urologiques ou orthopédiques pour lesquels des soins infirmiers sont indispensables au décours: surveillance puis ablation d’un drain de Redon, surveillance puis ablation d’un cathéter d’anesthésie périnerveuse ("biberon"), surveillance de pansements de verge). Le développement d’une hospitalisation à domicile avec des infirmières expérimentées en chirurgie pédiatrique devra permettre cette évolution.

La chirurgie ambulatoire pédiatrique élargit donc constamment ses indications et prouve son dynamisme dans le développement de ce type d’hospitalisation.
 
La structure continue d’évoluer avec les mêmes priorités : le confort et la sécurité optimale pour ses patients. Ainsi, pour tout changement d’heure d’arrivée ou de jeûne préopératoire, les patients sont prévenus par téléphone 24h avant l’hospitalisation. De plus, le lendemain de l’opération, un appel avec questionnaire informatisé permet de s’assurer que les suites sont conformes aux attentes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.