Ablation robotisée de la vésicule biliaire par le nombril : une 1ère en France

Jeudi 22 mars 2012, le service de chirurgie hépato-biliaire digestive du CHU de Rennes a retiré une vésicule biliaire en passant par le nombril tous les instruments nécessaires à l’opération ; cette intervention mini-invasive a été rendue possible par la combinaison de deux techniques : la chirurgie à orifice unique et la chirurgie robotisée.

Jeudi 22 mars 2012, le service de chirurgie hépato-biliaire digestive du CHU de Rennes  a retiré une vésicule biliaire en passant par le nombril tous les instruments nécessaires à l’opération ;  cette intervention mini-invasive a été rendue possible par la combinaison de deux techniques : la chirurgie à orifice unique et la chirurgie robotisée.

Après une incision d’environ deux centimètres, les trois pinces nécessaires à l’opération ont été glissées dans un orifice unique et manipulées à l’aide des trois bras d’un robot : un bras pour la main gauche, un deuxième pour la main droite et le troisième servant de caméra. Installé devant une console, à distance de la table d’opération, le chirurgien contrôle les trois bras avec une très haute précision et une vision amplifiée. La vésicule biliaire est alors extraite par le petit orifice de deux centimètres qui a servi à introduire les pinces. La cicatrice est invisible.
Après les débuts de la chirurgie mini-invasive (laparoscopie), la chirurgie robotisée démontre aujourd’hui son efficacité pour des patients présentant des indications précises en urologie, gynécologie ou chirurgie viscérale. Associée à la chirurgie à orifice unique, la chirurgie robotisée permet un geste plus précis, atténue la douleur, réduit la taille et le nombre de cicatrices et respecte l’esthétique du corps.
Appliquée à la chirurgie vésiculaire, cette innovation sera étendue prochainement  à la chirurgie du rein, de la prostate, du colon et du foie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.