Accident à Carcassonne : le point sur les blessés accueillis au CHU

Dimanche 29 juin, entre 20h et 21h30, le CHU de Toulouse a admis trois enfants et un adulte blessés à la suite de l'accident survenu à Carcassonne lors d'une démonstration de libération d'otages au 3e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine.

Dimanche 29 juin, entre 20h et 21h30, le CHU de Toulouse a admis trois enfants et un adulte blessés à la suite de l’accident survenu à Carcassonne lors d’une démonstration de libération d’otages au 3e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine.

Le point sur l’état de santé des victimes

– Un petit garçon de 3 ans, touché au coeur et au bras a été opéré cette nuit. Son état est stable. Pas de complications dans la prise en charge.

– Un garçon de 11 ans souffrant de plaies pulmonaires est sous surveillance et présente un état stable.

– Un garçon de 10 ans, touché à la cuisse est actuellement pris en charge au bloc opératoire.

– Un homme de 49 ans, accueilli à Rangueil a été opéré cette nuit et son état est stable

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.