Acquisition d’une 2ème IRM

Le CHU de Clermont-Ferrand vient d'acquérir son deuxième I.R.M., AVANTO 1.5 Tesla Siemens.Le choix du fournisseur a été effectué, en collaboration avec les Centres Hospitaliers de MOULINS et de VICHY, avec lesquels le C.H.U. était lié par un Groupement de commande. Ce choix unanime a pu être effectué grâce à un groupe d'étude, constitué avec nos partenaires des 2 autres hôpitaux auvergnats, qui a travaillé pendant plusieurs mois, sur site et sur dossier, pour donner un avis médical et technique sur les 3 machines proposées par Général Electric, Philips et Siemens.

Le CHU de Clermont-Ferrand vient d’acquérir son deuxième I.R.M., AVANTO 1.5 Tesla Siemens.Le choix du fournisseur a été effectué, en collaboration avec les Centres Hospitaliers de MOULINS et de VICHY, avec lesquels le C.H.U. était lié par un Groupement de commande.
Ce choix unanime a pu être effectué grâce à un groupe d’étude, constitué avec nos partenaires des 2 autres hôpitaux auvergnats, qui a travaillé pendant plusieurs mois, sur site et sur dossier, pour donner un avis médical et technique sur les 3 machines proposées par Général Electric, Philips et Siemens.

L’IRM finalement retenue par tous : AVANTO SIEMENS, est celle qui a été classée n°1 par les médecins et les ingénieurs.

Cette IRM 1,5 Tesla de dernière génération dotée d’une chaîne Radio Fréquence disposant de 18 canaux de réception, de gradients dont l’amplitude et le temps de montée sont les plus élevés du marché, autorise une imagerie rapide et de grande qualité particulièrement dans les applications neurologiques et cardiologiques, imagerie à la fois morphologique et fonctionnelle. Les antennes de surface qui équipent cette machine assurant la couverture de tout le corps permettront une exploration corps entier en une seule séquence (acquisitions par paliers successifs avec « recollage » des images) avec une excellente qualité image. Ce nouvel équipement, à n’en pas douter, donnera entière satisfaction aux utilisateurs.

Un équipement d’oncologie cofinancé par la ligue contre le cancer vient compléter cet équipement de haut niveau.

La seconde IRM va permettre
– de doubler la capacité d’activité, donc de diminuer la durée moyenne de séjour (actuellement l’activité est de 6000 patients par an sur une machine avec des listes d’attente de 3 à 10 semaines) avec une réduction importante des listes d’attente (10 à 15 jours).
– d’accroître les performances, en imagerie ostéo-articulaire, en neuroradiologie (et en particulier imagerie fonctionnelle), en radiologie abdominale, pelvienne, en radiologie sénologique, en radiologie cardiaque et vasculaire.
– de s’ouvrir à d’autres utilisateurs, comme les radiologues du Centre Jean-Perrin

A l’ouverture du Nouvel Hôpital d’Estaing, début 2009, une 3e IRM sera installée sur ce site et viendra encore renforcer la capacité d’activité.

Financement
Coût Total de l’opération : 2 121 666 euros
Dont 92 000 euros pris en charge par la Ligue Contre le Cancer pour des options liées à l’oncologie.
Travaux d’aménagement : 400 000 euros

Coordonnées
IRM : 04 73 751 720.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.