Ados en rupture scolaire : un accueil d’urgence inédit

Absentéisme chronique, décrochage scolaire, passages à l'acte violents… Grâce à une collaboration unique en France entre l'AP-HM et la Protection Judiciaire de la Jeunesse, un espace d'urgence accueille à Marseille les 12-18 ans auteurs de violences urbaines ou scolaires.

Absentéisme chronique, décrochage scolaire, passages à l’acte violents… Grâce à une collaboration unique en France entre l’AP-HM et la Protection Judiciaire de la Jeunesse, un espace d’urgence accueille à Marseille les 12-18 ans auteurs de violences urbaines ou scolaires.

A l’accueil d’urgence et d’évaluation rapide (AUER), le mineur en grande souffrance psychique et physique est d’abord reçu à l’unité Sylvestre (13e) par un psychologue, un psychiatre – le docteur Boulanger-Marinetti, du Service hospitalo-universitaire de Ste Marguerite- et une infirmière de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Au cours d’un entretien individuel, l’équipe procède à une évaluation globale du mineur – santé, scolarité, environnement familial et social-, afin de lui proposer une prise en charge sur mesure qui le conduira vers une nouvelle phase : l’intégration dans un dispositif d’apprentissage, scolaire ou professionnel.

La consultation porte sur plusieurs thèmes
-dépistage, prévention et diagnostic de troubles mentaux, de troubles des apprentissages et du développement,
-suivi post-évaluation pour certains adolescents au service de psychiatrie de Ste Marguerite (consultation Adolescents difficiles),
-coordination des différents examens (neuropsychologique, neuro-pédiatrique et orthophonique) et des explorations complémentaires (neuro-imagerie),
-orientation vers des consultations et suivis spécialisés (médicaux, psychologiques et sociaux : réhabilitation psycho-sociale).

Plus de 300 adolescents ont déjà bénéficié de ce soutien.

L’accueil d’urgence et d’évaluation rapide est un dispositif novateur, spécifique (articulation santé / justice) et transdisciplinaire (notion de diagnostic partagé). Il pourrait donc être développé de façon expérimentale sur d’autres sites en France.

Contact de l’accueil d’urgence et d’évaluation rapide (AUER)
Tél. 04 91 74 40 51
christophe.boulanger@ap-hm.fr
Service Psychiatrie Adulte – Pr Lançon
Hôpital Sainte-Marguerite (Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.