Ados : une thérapie orchestrée « Rock en Abadie #2 »

S'impliquer dans un projet et atteindre l'objectif fixé, prendre confiance en soi, s'insérer dans une équipe, se faire plaisir et apporter de la joie aux autres, "Rock en Abadie" est tout cela à la fois. La deuxième édition de cette soirée entièrement orchestrée par les adolescents du centre Jean Abadie du CHU de Bordeaux se tiendra le jeudi 28 avril 2016, sur le Parvis des frères Pouyanne à Bordeaux.
S’impliquer dans un projet et atteindre l’objectif fixé, prendre confiance en soi, s’insérer dans une équipe, se faire plaisir et apporter de la joie aux autres, "Rock en Abadie" est tout cela à la fois. La deuxième édition de cette soirée entièrement orchestrée par les adolescents du centre Jean Abadie du CHU de Bordeaux se tiendra le jeudi 28 avril 2016, sur le Parvis des frères Pouyanne à Bordeaux.
Cette initiative a été lancée en 2015 par le Dr Xavier Pommereau, chef du pôle aquitain de l’adolescent du CHU de Bordeaux, et son équipe. L’objectif : organiser un événement pour les adolescents hospitalisés et suivis au centre. « Il n’est pas question d’offrir à  des adolescents passifs un concert gratuit, mais de les impliquer dès l’origine du projet sous forme de petites commissions encadrées par des adultes : accueil des artistes, buvette sans alcool, assistance aux différents aspects techniques, interviews…» explique le Dr Xavier Pommereau. Investis dans différents aspects de l’organisation de la soirée, les jeunes du centre portent un projet concret qui s’appuie avant tout sur leurs compétences musicales. Certains se produiront en première partie du concert avec le groupe de rock « ALIVE », créé lors de l’atelier artistique LIVE animé par la Rock School Barbey. A l’affiche également Less One, Lawrence Collins Band, David Pilarsky, artiste solo au style rock pop mais aussi Girafes, grands gagnants du tremplin interquartiers de la Rock School Barbey l’année dernière.
Le concert est ouvert à tous. Le public attendu sera constitué par les adolescents, leurs parents, les professionnels du Centre Jean Abadie et du CHU de Bordeaux, les bénévoles et les partenaires impliqués dans le projet ainsi que toutes les personnes souhaitant assister au concert. 
L’événement est soutenu par la Mairie de Bordeaux qui fournit les installations nécessaires et notamment la scène. Plusieurs autres partenaires apportent également leur contribution comme l’association Radio CHU, responsable de l’enregistrement du concert ou encore de l’ASSEM qui finance la sécurité et met à disposition plusieurs de ses bénévoles. 
Un stand de promotion de la santé « prévention Bindge drinking » tenu par des adolescents du Lycée Max Linder (Libourne) proposera également des cocktails sans alcool (avec sirops, jus de fruits, eau, etc…).
A propos du Centre Jean Abadie
Il accueille en milieu ouvert des adolescents présentant des conduites suicidaires ou souffrant de troubles graves du comportement alimentaire (anorexie-boulimie) pour des séjours d’observation et d’évaluation de quelques jours à quelques semaines, assortis de mesures thérapeutiques non contraintes. Il dispose de 33 lits d’hospitalisation à temps complet et d’une dizaine de places en hôpital de jour. Le Centre Jean Abadie constitue le Pôle Aquitain de l’adolescent, et dépend du CHU de Bordeaux – groupe hospitalier Saint-André.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.