Aide médicale d’urgence au Niger : un Samu tout neuf à Niamey

Marlène Cieslik, directrice adjointe au CHU de Nantes, a visité le Samu de Niamey au Niger, une structure très récente qui n’est pas sans rappeler le Samu 44 des débuts. De ses tournées dans ce Samu d’Afrique subsaharienne mis en service le 16 mars 2013 et de son stage de 24 heures au Samu de Nantes, elle propose une mise en parallèle originale. Témoignage...
Marlène Cieslik, directrice adjointe au CHU de Nantes, a visité le Samu de Niamey au Niger, une structure très récente qui n’est pas sans rappeler le Samu 44 des débuts. De ses tournées dans ce Samu d’Afrique subsaharienne mis en service le 16 mars 2013 et de son stage de 24 heures au Samu de Nantes, elle propose une mise en parallèle originale. Témoignage…
La défaillance des contrôles techniques, le non-respect du code de la route, l’absence du port de la ceinture et du casque expliquent pourquoi le Samu de Niamey intervient dans 80 % des cas pour des accidents de la route, comme le Samu de Loire-Atlantique à ses débuts (les Samu avaient été créés dans les années 70 principalement pour intervenir lors d’accidents de la circulation).

La toute jeune structure nigérienne, qui croule sous des appels fréquemment fantaisistes, se rend néanmoins avec une grande rapidité sur des lieux parfois difficiles d’accès. Le bilan de sa première année d’existence est positif. Ses professionnels ont été formés par le Samu d’Izmir (Turquie), lui-même parrainé par Londres, tout comme le Samu de Nantes reçoit des médecins marocains dans le cadre d’une coopération entre l’agence française de développement et le ministère de la Santé du Maroc. 

Si le Samu de Niamey possède les meilleures ambulances du pays, il doit compléter le matériel biomédical des ambulances de réanimation (défibrillateur, moniteur, seringue électrique et respirateur de transport). Son second défi, ambitieux mais essentiel, consiste à convaincre la population et les autres services d’urgence (pompiers, policiers…) que le Samu est un dispositif complémentaire de l’existant et essentiel dans la prise en charge pré-hospitalière de la capitale nigérienne.
En comparaison, le Samu de Loire-Atlantique est un service d’excellence. qui doit s’inscrire dans un maillage avec un projet d’articulation régionale des Samu (ARéSa) afin d’améliorer la prise en charge des patients en zone frontière départementale et de renforcer l’action des Samu entre eux (délestage)…Le déploiement du pilote (Samu 44 et Samu 85) est programmé au second semestre 2014 puis pour l’ensemble des Samu des Pays de la Loire courant 2015. Ce projet est réalisé à l’initiative de l’agence régionale de Santé des Pays de la Loire et bénéficie d’une assistance à maitrise d’ouvrage par le GCS e-santé.
Autre objectif, à atteindre à moyen terme : anticiper le déménagement du Samu de Nantes sur l’île de Nantes, afin de lui garantir une qualité d’intervention et de travail au moins égale à celle qu’il connaît actuellement. 
Samu 44 – données repères
Population couverte : 1 296 364 habitants
Couverture territoriale : 6 899 km2
Effectifs : 105 ETP, cinq unités mobiles hospitalières (UMH),
Flotte : 5 véhicules légers médicalisés (VLM) , 3 ambulances de réanimation (AR) dont 1 ambulance poids lourd, 1 HéliSmur régional. 
5 194 dont 2 762 sorties primaires et 668 HéliSmur
458 845 appels par an
Samu Niamey 
Population couverte  : 1 302 910 habitants
Couverture territoriale : 255 km²
Effectif : 17 ETP employés permanents et 29 vacataires 
Flotte : 1 VLM, 2 ambulances de réanimation
1 730 sorties par an
50 600 appels par an 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.