Alités et toujours scolarisés grâce à l’école interactive et à «Cœur des Anges»

Depuis la rentrée de septembre 2011, les enfants hospitalisés ne pouvant se déplacer jusqu’à la salle de classe de l’hôpital peuvent suivre l’enseignement de leurs professeurs en direct et en duplex sur des tablettes numériques. Equipés de casques et de micros, ces élèves se connectent depuis leur lit à l’école interactive du CHU Estaing de Clermont-Ferrand ; un système unique en France qui a valu au CHU de Clermont-Ferrand d’être labellisé par le ministère de la Santé dans le cadre du label « 2011, année des patients et de leurs droits ».

Depuis la rentrée de septembre 2011, les enfants hospitalisés ne pouvant se déplacer jusqu’à la salle de classe de l’hôpital peuvent suivre l’enseignement de leurs professeurs en direct et en duplex sur des tablettes numériques. Equipés de casques et de micros, ces élèves se connectent depuis leur lit à l’école interactive du CHU Estaing de Clermont-Ferrand ; un système  unique en France qui a valu au CHU de Clermont-Ferrand d’être labellisé par le ministère de la Santé dans le cadre du label « 2011, année des patients et de leurs droits ».
L’achat du matériel (logiciel et tablettes) et le câblage du site, indispensable à ce projet ont été financés par des associations et des clubs service. Jusqu’à présent, seuls certains services de Pédiatrie étaient équipés de ce système de tablettes interactives. Grâce à l’association « Coeur des Anges » et à sa participation à hauteur de 26 000 €, le dispositif d’école interactive « au lit du patient » va être étendu à l’ensemble des services du pôle Pédiatrie.
En savoir plus sur l’association « Coeur des Anges »
Fondée en 2007, l’association offre aux enfants des moments inoubliables, et leur apporte le meilleur confort dans les hôpitaux. L’antenne clermontoise de l’association, dirigée par Dominique Vogt, est particulièrement active et dynamique puisque, chaque année, une dizaine de projets est réalisée avec le soutien de clubs sportifs, d’artistes, de laboratoires pharmaceutiques, de média, etc.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.