Alzheimer : Des recettes à déguster avec les doigts

Pour répondre aux besoins nutritionnels des personnes atteintes de maladie neuro-dégénératives, notamment Alzheimer, et faciliter la dégustation, les Américains ont mis au point le finger food (« Alimains » en version française) - aliments que l’on saisit avec les doigts, sans avoirs recours aux couverts. Ces bouchées colorées et faciles à saisir favorisent l’autonomie des personnes et renforcent l’estime de soi de la personne âgée, celle-ci n’étant pas obligée de dépendre d’une tierce personne pour s’alimenter. Restait à donner un caractère festif à ce goûter en forme d’apéritif. Voilà qui est chose faite à l’hôpital Ste Marguerite. Tous les jeudis après-midi, les patients du service de Soins de Suite et de Réadaptation dirigé par le Pr Villani, partagent un encas convivial préparé par les animateurs du service avec le soutien des diététiciennes.

Pour répondre aux besoins nutritionnels des personnes atteintes de maladie neuro-dégénératives, notamment Alzheimer, et faciliter la dégustation, les Américains ont mis au point le finger food (« Alimains » en version française) – aliments que l’on saisit avec les doigts, sans avoirs recours aux couverts. Ces bouchées colorées et faciles à saisir  favorisent l’autonomie des personnes et renforcent l’estime de soi de la personne âgée, celle-ci n’étant pas obligée de dépendre d’une tierce personne pour s’alimenter.  Restait à donner un caractère festif à ce goûter en forme d’apéritif. Voilà qui est chose faite à l’hôpital Ste Marguerite. Tous les jeudis après-midi, les patients du service de Soins de Suite et de Réadaptation dirigé par le Pr Villani, partagent un encas convivial préparé par les animateurs du service avec le soutien des diététiciennes.
Avec cette prise alimentaire simplifiée, les repas peuvent être fragmentés et les préparations enrichies ; un moyen efficace de lutter contre les problèmes de dénutrition.

L’initiative, mise en place voici un an, bénéfice du soutien financier de l’association VMEH (Visite des malades dans les établissements hospitaliers, maisons de retraite et de soins).  Les adeptes des Alimains augmentant au même rythme que celui des personnes âgées souffrant d’une maladie neurodégénérative, l’association bénéficie cette année du soutien d’AG2R La Mondiale.
Ce partenariat a permis à l’AP-HM d’acquérir les nombreux équipements nécessaires au développement du projet : combiné four micro-onde, robots ménagers, ustensiles adaptés à la saisie, tabliers, etc.
Contact presse  Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille :
Perrine SEGHIER – Attachée de communication – 80 rue Brochier – 13005 Marseille
Tél. 04 91 38 20 31 – 06 89 25 68 36 – perrine.seghier@ap-hm.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.