Alzheimer : Des recettes à déguster avec les doigts

Pour répondre aux besoins nutritionnels des personnes atteintes de maladie neuro-dégénératives, notamment Alzheimer, et faciliter la dégustation, les Américains ont mis au point le finger food (« Alimains » en version française) - aliments que l’on saisit avec les doigts, sans avoirs recours aux couverts. Ces bouchées colorées et faciles à saisir favorisent l’autonomie des personnes et renforcent l’estime de soi de la personne âgée, celle-ci n’étant pas obligée de dépendre d’une tierce personne pour s’alimenter. Restait à donner un caractère festif à ce goûter en forme d’apéritif. Voilà qui est chose faite à l’hôpital Ste Marguerite. Tous les jeudis après-midi, les patients du service de Soins de Suite et de Réadaptation dirigé par le Pr Villani, partagent un encas convivial préparé par les animateurs du service avec le soutien des diététiciennes.

Pour répondre aux besoins nutritionnels des personnes atteintes de maladie neuro-dégénératives, notamment Alzheimer, et faciliter la dégustation, les Américains ont mis au point le finger food (« Alimains » en version française) – aliments que l’on saisit avec les doigts, sans avoirs recours aux couverts. Ces bouchées colorées et faciles à saisir  favorisent l’autonomie des personnes et renforcent l’estime de soi de la personne âgée, celle-ci n’étant pas obligée de dépendre d’une tierce personne pour s’alimenter.  Restait à donner un caractère festif à ce goûter en forme d’apéritif. Voilà qui est chose faite à l’hôpital Ste Marguerite. Tous les jeudis après-midi, les patients du service de Soins de Suite et de Réadaptation dirigé par le Pr Villani, partagent un encas convivial préparé par les animateurs du service avec le soutien des diététiciennes.
Avec cette prise alimentaire simplifiée, les repas peuvent être fragmentés et les préparations enrichies ; un moyen efficace de lutter contre les problèmes de dénutrition.

L’initiative, mise en place voici un an, bénéfice du soutien financier de l’association VMEH (Visite des malades dans les établissements hospitaliers, maisons de retraite et de soins).  Les adeptes des Alimains augmentant au même rythme que celui des personnes âgées souffrant d’une maladie neurodégénérative, l’association bénéficie cette année du soutien d’AG2R La Mondiale.
Ce partenariat a permis à l’AP-HM d’acquérir les nombreux équipements nécessaires au développement du projet : combiné four micro-onde, robots ménagers, ustensiles adaptés à la saisie, tabliers, etc.
Contact presse  Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille :
Perrine SEGHIER – Attachée de communication – 80 rue Brochier – 13005 Marseille
Tél. 04 91 38 20 31 – 06 89 25 68 36 – perrine.seghier@ap-hm.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.