Ambulancier, un métier méconnu qui recrute !

L’Institut de formations aux métiers de la santé (1) accueillera, en 2020, sa 25ème promotion d’élèves ambulanciers. L’Institut de Formation d’Ambulanciers (IFA) du CHU de Montpellier est le seul « IFA » public de la région Occitanie. La formation est financée par la région pour les demandeurs d’emploi.
L’Institut de formations aux métiers de la santé (1) accueillera, en 2020, sa 25ème promotion d’élèves ambulanciers. L’Institut de Formation d’Ambulanciers (IFA) du CHU de Montpellier est le seul « IFA » public de la région Occitanie. La formation est financée par la région pour les demandeurs d’emploi. 
Quarante places sont à pourvoir, deux fois par an, pour une formation d’une durée de cinq mois dont cinq semaines de stage. Cinq mois, c’est à la fois court mais c’est une formation dense qui demande un certain investissement pour déboucher sur un diplôme d’Etat reconnu. La clôture des inscriptions est fixée au 7 juillet 2019, pour une pré rentrée le 27 janvier 2020 et un début des cours le 17 février 2020. Géraldine Rincon, directrice de l’institut de formation, fait ce constat : « Nous accusons un déficit de candidats à l’inscription. Il s’agit d’un phénomène national. Pourtant, les entreprises de transport sanitaire recrutent. »

Le métier d’ambulancier

Le métier d’ambulancier relève du domaine des professions de santé, même s’il dépend de la convention collective des transports routiers. Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’avoir une bonne condition physique et mentale. Les ports de charges lourdes sont fréquents et les horaires sont irréguliers avec de grandes amplitudes horaires. Il arrive parfois de travailler la nuit, le week-end ou les jours fériés.
En tant que « Métier du soin », c’est un métier passionnant, extrêmement riche en contacts humains. L’ambulancier doit être disponible, calme, patient et posséder des qualités d’écoute afin de rassurer les patients. Sang-froid et réactivité sont très appréciés. Dans toutes les situations, et surtout lorsqu’une vie est en jeu, l’ambulancier doit prendre rapidement les bonnes décisions.

Inscriptions

Les dossiers d’inscriptions doivent être téléchargés sur le site du CHU de Montpellier, rubrique : « étudiants/étudier/concours d’entrée aux écoles » et doivent parvenir à l’institut avant le 02/02/2020.  Aucune condition de diplôme n’est requise pour se présenter au concours d’entrée. Les candidats doivent être titulaires d’un permis de conduire français depuis au moins trois ans, deux ans en cas de conduite accompagnée, à la date des épreuves de sélection.

Déroulement du concours :
– une épreuve écrite
– quatre semaines de stage d’observation et de découverte du métier,
– une épreuve orale d’admission 
Dates (à titre indicatif)
Pré inscriptions / Inscriptions : du 12 août 2019 au 02 février 2020
Epreuve écrite du concours : après-midi du 12 mars 2020
Résultats d’admissibilité le 02 avril 2020
Epreuves orales semaines 04 mai au 07 mai 2020 et du 25 mai au 29 mai 2020
Publication des résultats d’admission le 04 juin 2020
Période de formation : 31 août 2020 au 21 janvier 2021

1 – situé 1146 avenue du Père Soulas à Montpellier

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.