Ambulancier, un métier méconnu qui recrute !

L’Institut de formations aux métiers de la santé (1) accueillera, en 2020, sa 25ème promotion d’élèves ambulanciers. L’Institut de Formation d’Ambulanciers (IFA) du CHU de Montpellier est le seul « IFA » public de la région Occitanie. La formation est financée par la région pour les demandeurs d’emploi.
L’Institut de formations aux métiers de la santé (1) accueillera, en 2020, sa 25ème promotion d’élèves ambulanciers. L’Institut de Formation d’Ambulanciers (IFA) du CHU de Montpellier est le seul « IFA » public de la région Occitanie. La formation est financée par la région pour les demandeurs d’emploi. 
Quarante places sont à pourvoir, deux fois par an, pour une formation d’une durée de cinq mois dont cinq semaines de stage. Cinq mois, c’est à la fois court mais c’est une formation dense qui demande un certain investissement pour déboucher sur un diplôme d’Etat reconnu. La clôture des inscriptions est fixée au 7 juillet 2019, pour une pré rentrée le 27 janvier 2020 et un début des cours le 17 février 2020. Géraldine Rincon, directrice de l’institut de formation, fait ce constat : « Nous accusons un déficit de candidats à l’inscription. Il s’agit d’un phénomène national. Pourtant, les entreprises de transport sanitaire recrutent. »

Le métier d’ambulancier

Le métier d’ambulancier relève du domaine des professions de santé, même s’il dépend de la convention collective des transports routiers. Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’avoir une bonne condition physique et mentale. Les ports de charges lourdes sont fréquents et les horaires sont irréguliers avec de grandes amplitudes horaires. Il arrive parfois de travailler la nuit, le week-end ou les jours fériés.
En tant que « Métier du soin », c’est un métier passionnant, extrêmement riche en contacts humains. L’ambulancier doit être disponible, calme, patient et posséder des qualités d’écoute afin de rassurer les patients. Sang-froid et réactivité sont très appréciés. Dans toutes les situations, et surtout lorsqu’une vie est en jeu, l’ambulancier doit prendre rapidement les bonnes décisions.

Inscriptions

Les dossiers d’inscriptions doivent être téléchargés sur le site du CHU de Montpellier, rubrique : « étudiants/étudier/concours d’entrée aux écoles » et doivent parvenir à l’institut avant le 02/02/2020.  Aucune condition de diplôme n’est requise pour se présenter au concours d’entrée. Les candidats doivent être titulaires d’un permis de conduire français depuis au moins trois ans, deux ans en cas de conduite accompagnée, à la date des épreuves de sélection.

Déroulement du concours :
– une épreuve écrite
– quatre semaines de stage d’observation et de découverte du métier,
– une épreuve orale d’admission 
Dates (à titre indicatif)
Pré inscriptions / Inscriptions : du 12 août 2019 au 02 février 2020
Epreuve écrite du concours : après-midi du 12 mars 2020
Résultats d’admissibilité le 02 avril 2020
Epreuves orales semaines 04 mai au 07 mai 2020 et du 25 mai au 29 mai 2020
Publication des résultats d’admission le 04 juin 2020
Période de formation : 31 août 2020 au 21 janvier 2021

1 – situé 1146 avenue du Père Soulas à Montpellier

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.